Comment la moulinex de ma mère m’a donné une belle leçon de vie

Tu peux tout accomplir dans la vie si tu as le courage de le rêver, l’intelligence d’en faire un projet réaliste, et la volonté de voir ce projet mené à bien.”
Sidney A. Friedman

Hello, vous allez bien? Comme d’habitude je suis heureuse de vous retrouver à chaque fois dans un nouvel article.

Aujourd’hui je partage avec vous, une expérience personnelle que j’ai vécue tout récemment. Les principales concernées sont : moi-même, ma mère et……………………………………………………sa moulinex. What ?! Oui , sa moulinex. Vous avez bien lu. Vous vous dites :  » mais qu’est-ce qu’une moulinex à avoir avec les termes principaux de son blog ? ( motivation, développement personnel, bien-être. ) »

Et bien, attendez de lire la suite👇.

C’était un mardi ordinaire.

Un mardi comme les autres. Ce jour là, ma mère a tenu à ce que je l’accompagne au marché. (Moi je n’en avais absolument pas envie. Les marchés chez nous ici au Bénin, c’est du grand BORDEL. Ça se piétine & se bouscule de partout.)

Franchement c’est pas agréable.

Plus pire, avec le dérèglement climatique que nous subissons, nous sommes sujets à des pluies qui ne nous lâchent plus d’une semelle ! Les voies sont pas du tout pratiquables.

Mais le seul hic, c’est que je n’avais pas le choix. Elle n’est pas venue vers moi en mode : « tu voudrais bien m’accompagner au marché? » Elle m’a plutôt dit : « tu m’accompagnes au marché. » Du coup impossible pour moi de me défiler.

Alors le but de cette descente au marché etait de faire du ravitaillement. On avait presque plus rien à la maison( condiments, fruits etc.). Tout était fini. Parmis les courses qu’on a faites le jour-là, on a pri quelques fruits : de la pastèque et de l’ananas.

Ce jus dont je raffole tellement, miam !

En fait, ma mère a l’habitude de faire un jus de fruits que j’adore. Je vous mets rapidement les iningrédients phares :

– la pastèque,

– l’ananas,

– le gingembre,

– des feuilles de menthe et un peu d’eau.

Elle découpe le tout en petit morceau.

Après elle mixe le tout à la moulinex. N’hésitez pas à essayer. Vous m’en donnerez des nouvelles. Oui vous avez raison, jusque-là je n’ai pas encore vraiment aborder le sujet de la moulinex mais nous y viendrons d’ici peu.

Après les courses au marché, on est rentré à la maison. On a défait et ranger tout ce qu’on a payé . On s’est un peu reposé parceque c’était quand même fatiguant. Donc vers 18h par là, elle a coupé la pastèque, l’ananas. Elle m’a chargé de couper le gingembre. Pour ce qui est de la feuille de menthe, elle est allée les chercher (oui nous l’avons plantez chez nous).

Donc elle verse le tout dans la moulinex( pastèque, gingembre, ananas, feuille de menthe) et y ajoute un peu d’eau.

À lire aussi : Mes 6 plus grosses erreurs de blogueuse débutante.

J’ai cherché la bête noire.

Elle est allée placée la moulinex sur son moteur. En fait, je ne sais pas si c’est le cas chez vous aussi, mais la moulinex de ma mère est en deux parties : le long bocal pour recueillir les fruits et son support (moteur) pour les broyer.

Donc elle est allée placée le bocal sur son moteur et a lancé le mixage. Moi pendant ce temps, j’étais dans ma chambre à regarder un film. Quelques minutes après, elle m’appelle, me demandant d’aller éteindre la moulinex. Pour moi, éteindre = mixage terminé = le jus prêt à être renversé.

Mais non! C’était pas ça.

Tu ne peux pas le faire !

Moi toujours dans mon raisonnement, quand j’ai éteint le moteur de la moulinex, j’ai enlevé le long bocal contenant le jus pour aller le renverser. Je viens avec à la cuisine quand elle me fait : « mais qu’est-ce que tu as fichu ? Pourquoi tu as enlevé ça ? »

Moi : mais j’ai cru que c’était fini comme tu m’as dit d’éteindre. Et c’est là elle me fait que non, qu’il est conseillé de laisser reposer le mixeur un moment et puis après on le redémarre.

C’est comme nous. Quand on est devant la télé ou devant un bon film ou une bonne émission, parfois on a envie de pisser, de se lever, de se degourdir les jambes et à ce moment là , qu’est-ce qui vient? La pub !!

C’est exactement cela. Quelques minutes de pause nous sont accordées pour nous permettre de souffler un moment . C’est également le même fonctionnement avec la moulinex m’a t-elle confié.

En fait, elle me disait d’éteindre un moment et de rallumer après quelques minutes. Le temps de permettre à la moulinex de se reposer. Elle me fait : « tu ne peux pas replacer ça, tu ne peux pas le faire, moi même c’est difficilement je place le bocal sur son moteur, ça me prend un temps fou pour le faire. Pourquoi ne t’es-tu simplement pas contenté d’éteindre comme je te l’ai demandé ? »

J’étais au bout des nerfs.

Au moment où elle disait ça, moi, j’étais reparti avec le bocal que j’essayais de replacer sur son moteur, mais parallèlement, elle me sortait : « tu ne peux pas le replacer. »

Elle le répétait sans cesse. Mais au fond de moi, la chose me disait : tu peux le faire, tu dois le faire et lui prouver le contraire, lui montrer que tu en es bien capable.

J’ai quand même abandonner.

Malgré cette petite voix, qui me poussait à essayer de placer la moulinex sur son moteur, j’ai finit par laisser tomber. Avec ma mère qui me disait avec assurance et insistance que je ne peux pas le faire, je n’avais pas d’autres choix que d’abandonner. Alors je lui ai déposé ça pour qu’elle vienne elle-même placer.

Elle m’a sous-estimée beaucoup trop vite.

Moi, j’ai regagné ma chambre. Elle a fini par placer et redémarré à nouveau le moteur. Elle m’appela encore pour que j’éteigne. Cette fois-ci c’était la bonne .

J’ai éteint, retirer le bocal, renverser et pris par la suite le reste des fruits par encore écraser que j’ai mis dans le bocal que je suis allée lui déposé. Je n’ai même pas essayé de replacer une nouvelle fois. Je regagne à nouveau ma chambre.

Elle me rappelle encore et me demande pourquoi je n’ai pas essayé de placer la moulinex. Je me suis toute suite dit : attends, c’est une blague ?! Ou elle se fout de ma gueule. Tu viens de passer plus de 5 min à répéter que je ne pouvais pas le faire, et maintenant, tu me reproches de n’avoir pas réessayer?

Elle me fait : « mais non, c’était juste pour te faire comprendre que c’était difficile à placer. De toute façon, tu n’aimes pas te mouiller pour quoi que ce soit. Ça m’a fait un toc. Je me suis levée à nouveau et je suis repartie vers la moulinex.

Et vous n’êtes pas prêts pour ce qui va suivre.

Sacrée moulinex !
Je vous dis : je me lève je vais vers la moulinex, je prends le bocal, avec une mentalité de ninja👊, je le pose sur le moteur et même pas une minute que j’ai réussi à placer la moulinex sur son moteur.

À lire absolument : À la découverte d’Aaron Philip .

Vous imaginez?!

Non, on reprend : je dis bien, ce que ma mère prend plus de cinq minutes pour placer, moi, je l’ai fait en moins d’une minute. Et dire que quelques minutes avant, elle me disait carrément : tu ne peux pas le faire. Tellement j’étais fière de moi mais en même temps sous le choc. J’étais vraiment persuadée de ne pas pouvoir le faire.

La moulinex venait de me donner une belle leçon de vie.
Avec le sourire aux lèvres, je me suis retournée dans ma chambre. Elle n’a absolument plus rien dit. Je me disais : bah voilà, hahahaha je l’ai quand même fait. En fait, je peux tout faire, je suis capable de faire tout ce que je désire si j’y mets de la bonne volonté.

Pour la suite, ma mère a eu un geste d’humilité envers moi. Vraiment je la félicite pour ça, parce que moi personnellement je n’aurai pas eu le courage de le faire.

Cette preuve d’humilité de ma mère…

Le lendemain matin, on avait de la tomate fraîche à écraser toujours dans la moulinex. Elle m’appelle encore pour aller placer et tout. Deux minutes après, elle me fait :  » pourras-tu me montrer comment tu arrives à placer la moulinex aussi facilement ? » Moi j’arrive pas à le faire aussi aisément. ( oui ça on l’a bien compris) .

Désolée, mais il fallait que je lui réponde ceci : tu m’as dit que je ne pouvais pas le faire non ?!(Sourire…mais il fallait qu’elle comprenne que ça ne se fait pas de limiter la capacité d’une personne à réussir, à faire ou à réaliser quelque chose).

La leçon que je voudrais partager avec vous

Ce petit accrochage que j’ai eu avec la moulinex m’a travaillé maintes fois. Je n’ai pas arrêté d’y penser car je me suis rendue compte que je pouvais et que j’étais capable de choses bien plus incroyables.

Les gens vous dénigreront, vous découragerons, vous sous- estimerons, et pleins d’autres choses pas sympa. Mais au-delà de toute attente, ne doutez plus jamais de vous, donnez-vous de la valeur , croyez en vous, faites vous confiance. Tout ce que vous désirez réaliser dans ce bas monde, vous pouvez tous les accomplir tant que vous vivez encore. Et comme le dit cet adage :  » Tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir « .

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Suivez moi sur Twitter & Instagram .

Hommage à mes 22 ans

 » Vieillir est encore le seul moyen qu’on ait trouvé de vivre longtemps. » Sainte Beuve.

Hello everybody, j’espère que vous vous portez très bien. Moi ça va bien de mon côté. Je suis tellement contente de vous retrouver et plus génial encore le jour de mon anniversaire…trop contente.

Yes, yes it is my birthday

Et oui…aujourd’hui je fête mes 23 ans…Hélas, j’aurais voulu avoir 22 ans toute ma vie mais bon. Quand je dis ça, je ne parle pas en terme d’apparence physique mais plutôt en terme de réalisations et d’accomplissements…

Le bilan de mes 22 ans

En fait, l’année de mes 22 ans a été une année vraiment particulière pour moi, une année que je chérirai jusqu’à ma mort. Ce fût l’année où :

– j’ai arrêté de faire les choses pour les autres,

– j’ai décidé de vivre ma passion au grand jour : d’où la création de mon blog,

– j’ai pris d’énormes risques et réaliser des choses que je ne pensais jamais faire un jour : parler devant un public, donner des formations, créer mon entreprise,

– ma confiance en moi fût boostée mais de ouf

– j’ai décidé de voir les choses du bon côté et d’être toujours optimiste,

– j’ai décidé d’être heureuse et aller à la découverte de moi même,

– j’ai décidé de faire profiter mes talents au monde,

– j’ai décidé de prendre les choses en main.

Cette année a été une année d’énormes révélations et de découvertes sur moi-même.

Avant mes 22 ans je n’étais pas heureuse. J’étais juste une pauvre fille qui se trouvait dans le monde juste parce qu’elle devait s’y trouver. Une pauvre fille qui n’arrivait pas à trouver sa place dans le monde et à donner de sens à sa vie.

À un moment donné, j’ai eu à faire des choix décisives

Il y a de cela, deux ans en arrière j’ai eu à faire un choix, des choix. Je me suis lancée dans le vide sans savoir si j’allais tombé sur un support ou si j’allais à ma perte. C’était soit j’allais laisser les parents continuer par toujours décider pour moi soit j’allais à l’encontre de ce qu’ils voulaient que je fasse de ma vie.

Et voilà aujourd’hui, j’écris ces lignes les larmes aux yeux car c’est quand même incroyable. Tout ce que j’ai pu faire en un an. La fille que j’étais avant et celle que je suis aujourd’hui n’ont plus absolument rien à avoir ensemble.

Je suis contente d’avoir fait ce choix. Fallait que je sois heureuse, fallait que je le fasse…

Rien de tout ça n’aurait été possible sans toi Seigneur

En ce jour qui est le mien Seigneur, je te dis avant tout MERCI. Merci d’avoir toujours été là pour moi. MERCI pour toutes ces souffrances que tu m’as permis d’endurer. Ça n’a pas du tout été facile, parfois je t’en voulais mais avec le recul, c’est ce qui pouvait m’arriver de mieux.

Merci pour tes grâces illimitées et ta miséricorde.

Joyeux anniversaire à moi

En ce jour béni qui est le mien, je me souhaite pour mon vingt troisième année et pour toutes celles à venir, la paix du coeur, l’abondance, la sagesse, la réussite, l’humilité, le pardon, la joie…

J’ai une surprise pour vous😍

Voilà, j’aimerais vous annoncer que je suis de retour avec mes articles. Mais cette fois-ci, ce sera une fois par mois. Donc chaque nouveau mois, je publierai un nouvel article.

Lundi prochain, vous aurez votre article du mois de Septembre. Je vous amènerai à la découverte de l’une des merveilleuses personnes qui m’a inspiré et impressionné par son histoire.

Aujourd’hui, il a sa propre entreprise où il crée lui même ses propres créations. Et je vous rassure, ça n’a pas été facile pour lui, il lui aura fallu sept longues années pour avoir le résultat qu’il a aujourd’hui.

Je vous laisse un petit indice: il s’appelle SANNI El- mi iradj. Trop hâte de vous faire découvrir son parcours, son histoire, ses peines, ses souffrances, ses pleures, sa réussite.

Et pour ceux qui se le demande, j’ai eu à écrire un récent article expliquant mon silence sur le blog ces derniers temps. Vous pouvez le trouver ici : https://shesabrii.wordpress.com/2019/08/23/miss-you-all/

Hommage à mes 22 ans…

Je suis ma propre meilleure amie

 » Personne ne prendra mieux soin de vous que vous même ! « 

Je suis ma propre meilleure amie.

Hello everybody ! Vous allez bien ? J’espère que vous avez passé un excellent weekend! Le mien a été superbe, je me suis beaucoup reposée.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, dites moi, vous est-il déjà arrivé de vous dire : « Je suis ma propre meilleure amie! Je suis mon propre meilleur ami !  » ?

Moi je trouve que c’est génial d’être sa/son propre meilleur(e).

En effet, si je suis finalement arriver à cette conclusion, c’est parceque j’ai été déçue et ce à maintes reprises.

J’avais aussi une meilleure amie

Comme toute adolescente, je suis aussi passée par cette étape. Celle qui consiste à avoir une meilleure amie, sa meilleure amie(sa best friend) .

Mais comment vous le dire? Ça n’a pas été les plus belles expériences de ma vie. Avoir une meilleure amie, une best friend sur qui compté, c’est bien, c’est même trop bien.

Mais malheureusement ce genre de relations se termine presque toujours mal. Très souvent, ça se trahit, ça se fait des coups bas, ça sort avec les ex, les petits amis etc .

J’en ai souffert

Comment ne pas souffrir quand une personne à qui tu tiens plus que tout et en qui tu as totalement confiance te trahit ?

Ce fût des moments très dur pour moi. Mais je m’en suis sortie plus forte et plus grandi que jamais.

Aujourd’hui je suis très bien heureuse sans tout ça…

J’ai une vie vraiment paisible, sans tracas, j’ai pas de meilleure amie, ni d’amis(es). Je ne me consacre uniquement que sur les choses importantes dans ma vie : mon blog, mon entreprise, mes projets en cours, mes études et c’est tout .

Pourquoi un tel retournement de situation ?

Je me suis rendue compte de beaucoup de chose. On ne peut pas compter sur une personne à 100%. Parceque quand vient le moment où son propre intérêt est en jeu et que cela lui apporte un bien-être de quelle nature que ce soit, elle est prête à te tourner le dos et à réduire en poussière de longues années d’amitiés.

Des amies filles, j’en veux plus du tout, des meilleures amies, j’en veux encore moins ! . Je ne regrette pas du tout les relations que j’ai eu avec chacune d’elle. La seule chose que je regrette, c’est le comportement qu’elles ont eu envers moi.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :  » Mon top des dix conseils pour se sentir bien au quotidien «  https://shesabrii.wordpress.com/2019/07/01/mon-top-des-10-conseils-pour-se-sentir-bien-au-quotidien/

Ce qu’il faut retenir

La leçon que j’ai pu tirer de ces mauvaises expériences c’est qu’il n’existe pas encore cette personne sur terre sinon à quelques exceptions près qui soit prête à tout pour vous. Cette personne qui sera prête à se sacrifier pour vous, et qui pensera toujours à votre bonheur et à votre bien-être.

Vous me direz « non il y a des exceptions » et je suis bien d’accord avec vous. D’ailleurs je suis une exception. Je suis prête à tout pour mes amies (meilleures potes surtout) mais cela n’a jamais été réciproque.

Je préfère encore mille fois avoir comme meilleur pote un mec qu’une nana. Un mec c’est beaucoup mieux…vous trouvez pas ?

Ne comptez que sur vous-même et votre famille(mère, père). Moi à part ma famille je ne compte plus sur la bonne foi de personne. Je dis bien personne !! Je me suis rendue compte de combien l’être humain est égoïste, sadique et mauvais. Je ne fais plus confiance à personne.

Je suis ma propre meilleure amie et j’en suis fière. Je suis la seule à vraiment me connaître, à savoir ce qui est bien pour moi.

Prenez soin de vous et ne soyez jamais affectueusement ni émotionnellement dépendant/e d’une personne.

Ne faites confiance à personne…

– Ne comptez sur personne,

– Ne vous fiez à personne,

– N’étalez plus votre vie privée à personne,

– Concentrez-vous sur l’essentiel,

– Soyez prévoyant,

– Protégez-vous.

Les mauvais oeils sont partout.

Et vous? Vous avez un/une meilleure amie? Si oui, ça fait combien de temps que ça dure? Ou vous avez été déçu comme moi? Si oui partagez vos expériences en commentaire.

Suivez moi sur Twitter :
Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

À la découverte d’Aaron Philip

« Ne laissez pas le comportement des autres détruire votre paix intérieure. »

Coucou à tous ! vous allez bien j’espère… Moi je vais super bien. C’est avec beaucoup d’émotions que j’écris les lignes de cet article.

Il y a de cela quelques jours, j’ai fait la découverte d’une personne vraiment fascinante : Aaron philip. Je n’ai pas pu retenir mes larmes quand j’ai fait sa connaissance.

Elle fait partie de mes plus grandes inspirations et motivations du moment.

Découvrons-là ensemble😍.

Qui est Aaron Philip ?

Aaron Philip est une jeune mannequin américaine noire trans’ et handicapée. Elle est née le quinze(15) Mars deux mille un (2001) à Antigua.

Histoire d’un parcours pas comme les autres.

Son enfance fût les plus tragiques car très tôt après sa naissance, on lui a diagnostiqué une infirmité motrice cérébrale .

Quadriplégique, elle ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant électrique. À trois (3) ans, pour accéder à de meilleurs soins, elle quitte l’archipel caribéen d’Antigua-et-Barbuda où elle est née et déménage à New York avec sa mère.

Victime de la crise financière, elle doit vivre pendant deux (2) ans dans un foyer pour sans-abri à Manhattan avant d’emménager dans l’appartement familial actuel du Bronx.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu « L’incroyable histoire de Mondukpè » : https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/31/soyez-comme-mondukpe/

Elle a su se battre pour ses rêves et ses convictions

Lycéenne, sans lâcher son rêve de devenir une mannequin reconnue, à dix sept (17) ans, Aaron Philip est passée d’un foyer de sans-abri aux pages de “Paper Magazine” et aux campagnes H&M ou Asos.

Transgenre, militante pour une meilleure représentation du handicap, son ascension débute fin 2017, grâce aux réseaux sociaux. Et ce n’est pas tout ! Elle a signé un contrat dans l’une des plus célèbres agences de mannequinat au monde : Elite.

Elle apparaît également dans le nouveau clip de Miley Cyrus : «MOTHER’S DAUGHTER» . Décidément elle ne recule devant rien celle-là.

Pour en savoir plus sur elle, je vous conseille de visiter le lien ci-dessous : https://mobile.lesinrocks.com/2018/06/05/style/style/aaron-philip-la-mannequin-noire-transgenre-et-en-fauteuil-roulant-qui-veut-bouleverser-lindustrie-du-mannequinat/

Alors pourquoi je vous parle d’elle? Pourquoi m’inspire t-elle autant? Pourquoi est-elle une source de motivation pour moi ? Pourquoi, en elle je trouve la force et le courage de me battre encore plus pour mes rêves ?

Son histoire m’a profondément touché, c’est quand même incroyable qu’elle ai pu réussir tout ça.

Son secret?

Elle savait au fond d’elle qui elle était, et ce qu’elle voulait être. Elle ne s’est pas du tout fixé de limite. Elle n’a pas laisser sa situation physique lui mettre les bâtons dans les roues. Même si ça n’a pas été facile, elle n’a jamais perdu de vue ses objectifs.

Elle est la preuve vivante que tous autant que nous sommes, sommes capables de réaliser et d’accomplir de grandes choses !

Elle m’inspire, me donne la force et le courage , elle me donne encore plus envie de poursuivre mes rêves et de ne jamais y renoncer.

Moi je l’a félicite énormément et j’espère un jour avoir l’occasion de le lui dire en face. Une vraie femme, une vraie battante. Elle est la preuve vivante que nous sommes nos propres limites.

La morale à retenir de son histoire ?

Dieu nous a tout donné et ce serait un crime pour chacun de nous, autant que nous sommes de ne pas croire en nous et de ne pas nous battre pour nos rêves les plus profonds.

Arrêtez de vous trouver des excuses à la noix ! Arrêtez de vous fixer des limites ! Donnez-vous les moyens de réaliser vos rêves ! Osez ! Risquez ! Tentez ! Vous n’avez rien à perdre mais plutôt tout à y gagner.

Hello, vous êtes toujours là? Oh génial, ça fait plaisir de voir que vous êtes restés juxqu’au bout !

L’article vous a plu ? Vous avez aimé découvrir Aaron Philip ? Et vous ? Dites moi, qui vous inspire le plus en ce moment ? Qui vous donne envie de vous battre pour vos rêves les plus fous ?

J’attends vos différentes réponses en commentaires.

Suivez moi sur Twitter :
Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

Bisous bisous

Comment promouvoir un état de bien-être mental?

« Sois heureux un instant. Cet instant, c’est ta vie. »

Anastasia était une jeune femme d’environ vingt cinq ans qui se considérait malchanceuse dans presque tout ce qu’elle entreprenait.

Mais elle a tissé des liens d’amitié avec une collègue de travail qui avait la capacité de voir les choses sous un jour plus optimiste, ce qui influença sa vie d’une manière déterminante.

L’attitude d’Anastasia changea en adoptant des comportements comme ceux qui sont développés par la suite :

Cultivez la pensée positive.

Ne tombez pas dans l’erreur de voir seulement les aspects négatifs car vous finirez par vous envenimer la vie. Considérez tout l’ensemble en général, mais recentrez-vous spécialement sur le positif.

Sentez-vous raisonnablement satisfait/e de vous-même.

Savoir s’apprécier maintient une relation étroite avec notre capacité à profiter de la vie. Si vous vous sentez inférieur, vos actions tendront vers la médiocrité et l’infériorité. Au vu de la pauvreté des résultats, cela vous confortera de plus en plus dans votre croyance et vous finirez par échouer.

Maintenez de bonnes relations avec autrui.

Les grands contentements et joies de la vie sont en général reliés à d’autres personnes. Mais aussi les peines et les malheurs proviennent d’habitudes des relations interpersonnelles.

Pour améliorer l’état de vos relations, essayez ceci :

– Entretenez une relation affable avec vos collègues. Montrez que vous êtes disposée/e à coopérer avec ceux-ci et vos camarades. Soyez courtois et respectueux/se avec vos supérieurs.

– Soyez toujours de bonne humeur et ayez un sourire sincère, si vous ne souhaitez pas que tout le monde vous évite.

– Organisez votre temps libre de façon à favoriser les relations dans la famille, avec les amis et les parents. Au lieu de regarder la télévision ou de jouer avec l’ordinateur, allez visiter un ou une amie, sortez vous promener avec votre conjoint ou jouez avec vos enfants.

– Surprenez vos êtres chers avec un cadeau inattendu ou dites leur des paroles élogieuses et d’estime.

– Efforcez-vous d’être sympathique. Cela fera de vous une personne aimée et respectée des autres, ce qui se répercutera sur votre propre bonheur et votre santé mentale.

Regardez le côté comique des choses.

Mettez de l’humour dans les difficultés de la vie. Riez de situations stressantes dans le but de décharger de la tension. Le sens de l’humour ôte de l’importance à ce qui est sérieux et aide à adopter un point de vue plus réaliste et équilibré.

Faites quelque chose pour aider les autres.

C’est déjà un fait, amplememt accepté par les profesionnels de la santé mentale : l’altruisme combat les symptômes dépressifs, et ajoute de la satisfaction et de la joie à la vie de ceux qui le mettent en pratique. Inscrivez-vous comme bénévole dans une association d’entraide pour les nécessiteux.

Mettez en pratique les habitudes d’une vie saine.

Ceux qui abondent de santé ont aussi une grande probabilité de rayonner de joie. Tant que dure le mal être physique, il est difficile de jouir pleinement du bien être mental. Rester en bonne santé est un processus simple, agréable et à la portée de tous :

– Alimentez-vous correctement avec des céréales complètes, des légumes, des fruits, des légunes secs et des fruits secs.

– Buvez de l’eau en abondance tous les jours.

– Faites de l’exercice physique régulièrement.

– A l’exercice regulier suit un repos approprié.

– Nutilisez pas de substances psychoanaleptiques(drogues, alcool, tabac, etc). En effet, elles affectent le système nerveux central et l’état d’esprit. Bien qu’elles vous apportent du plaisir au début, elles détruiront votre bonne humeur par la suite.

Conservez une attitude d’espérance.

Un des grands secrets du bonheur est d’envisager le futur avec espérance. Réfléchissez au passé à la façon dont les problèmes de cette époque se sont résolus. Gardez donc l’espérance qu’ils se resoudront aussi cette fois-ci.

Chassez de votre esprit les idées de malheurs et de catastrophes. Si vous êtes croyant, confiez-vous à Dieu et vous noterez que vous vous déchargerez d’un grand poids et vous commencerez à bénéficier des bénédictions divines.

Source: un esprit posiftif de JULIÁN MELGOSA.

Suivez moi sur Twitter :
Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article : https://shesabrii.wordpress.com/2019/06/04/bientot-mon-tout-premier-e-book/

Bisou bisou

Bientôt mon tout premier E-book !

Hello tout le monde ! Vous allez bien j’espère…Moi ça va super bien 😍.

Alors j’ai une superbe nouvelle à vous annoncez aujourd’hui : très bientôt mon tout premier ebook😍😍😍😍. C’est pas génial ça ? L’un de mes plus grands rêves s’apprête à voir le jour.

Mon blog est également le votre. Du coup, vos avis et apports sont très précieux pour moi.

Sur ce, je voudrais que chacun de vous me laisse en commentaire le terme ou le sujet qu’il voudrait que j’aborde dans mon ebook. Qu’est-ce qui dans votre quotidien vous empêche d’avancer ? Quelles sont vos plus grosses difficultés au quotidien ?

Sur quoi aimeriez-vous que mon ebook porte ? Sur la vie ? Mes expériences personnelles ou mon histoire ? La confiance en soi ? Le développement personnel ? L’affirmation de soi ? Le bien-être mental ? L’intelligence émotionnelle ? La passion, la mission ou l’ikigai ? Le sens de la vie ? Le bonheur ? Le talent? L’art de parler en public ? L’énergie sexuelle ? Etc

Le but de mon ebook, est de changer quelque chose en vous, de vous apportez un plus, de vous aider à donner le meilleur de vous même afin que vous puissiez vous accomplir totalement sur le plan personnel, social et professionnel.

À vos claviers donc ! J’attends vos réponses avec grandes impatiences.

Suivez moi sur Twitter :
Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article : https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/31/soyez-comme-mondukpe/

Bisou bisou

Comment améliorer votre vie sexuelle en couple ?

« Nous ne sommes pas riches de nos Biens, mais notre vraie Richesse, ce sont les Personnes dont nous avons Impacté la Vie…Qui as-tu impacté jusque-là? » M. Jass

Hello mes Winners, j’espère que vous allez super bien et que votre semaine, vous l’avez terminé avec brio. Dans mon article de ce jour, j’aborde la sexualité beaucoup plus précisément la sexualité en couple.

Une vie sexuelle équilibrée est source de santé mentale. Les personnes qui ont une vie sexuelle saine sont de meilleure humeur, cultivent une meilleure entente dans leur vie de couple, et risquent moins de souffrir de dépression et d’anxiété. Je vous donne ici quelques astuces pour l’améliorer.

La sexualité, en plus de sa fonction reproductrice, apporte au couple jouissance et plaisir, entraîne un rapprochement émotionnel très profond et le désir d’être agréable à l’autre.

La sexualité bienfaisante est beaucoup mieux que le coït. Elle implique des jeux érotiques, de la tendresse et de l’humour. Mais elle est surtour fondée sur l’amour et le respect mutuel.

Comment améliorer votre vie sexuelle?

Parler de sexualité avec votre conjoint.

Bien que cela puisse être gênant au départ, parlez de vos préférences sexuelles et essayez de comprendre les désirs et aspirations de votre conjoint. Cela vous permettra de parvenir à un accord plus satisfaisant.

Souvenez-vous de vos différences.

La sexualité chez l’homme et la femme est différente et complémentaire. Si vous êtes une femme, rappelez-vous que la sexualité est une passion pour l’homme. Si vous êtes un homme, comprenez que la sexualité est quelque chose de romantique pour la femme.

Consacrez du temps et des efforts.

Vous ne pouvez pas jouir pleinement de votre sexualité si vous n’êtes pas disposé à y consacrer tout le temps nécessaire. Le temps est très important pour les femmes (et dans une grande mesure aussi pour les hommes). Le plaisir se construit peu à peu pour culminer après un jeu amoureux prolongé de baisers et de caresses. Bien plus, le jeu amoureux est optimal lorsque la relation est libre de conflits et de pressions.

Cultivez l’estime de soi.

L’estime de soi est étroitement liée à la sexualité. Donc, cultivez votre estime de soi, en ne vous considérant pas comme inferieur. Par ailleurs, assurez-vous que votre partenaire se sent à laise avec lui même(ou avec elle même) et qu’il ait une bonne image de lui. Parlez de ses réussites, de ses particularités et ne vous fatiguez jamais de lui déclarer votre amour.

Eviter la monotomie.

Abandonnez l’habitude de faire l’amour de manière fixe et prévisible. Choisissez des endroits différents, essayez des positions diverses et surprenez votre partenaire en lui faisant des avances sexuelles inattendues, mais jamais abusives.

Évitez la sexualité irresponsable.

Gardez ceci à l’esprit :

– Attention aux changements de partenaire. Beaucoup trouvent agréable de changer de partenaire, mais une relation stable offre de meilleurs résultats. Changer de partenaires entraine des risques importants : maladie sexuellement transmissible, soufrrance psychique, sentiment de culpabilité, troubles divers et familiaux.

– Le sexe peut devenir une obssession. La sexualité s’exprime par une grande pulsion qui doit être contrôlée par la volonté. Une sexualité débridée peut absorber la plus grande part du temps et l’énergie dont on dispose.

– N’utilisez pas le sexe comme un instrument de pression. Le rapport sexuel doit se donner et s’offrir avec générosité et amour, sans intentions cachées ni chantage. Les affirmations telles que :  » Nous ne ferons pas l’amour jusqu’à ce que tu… « , dénotent un manque d’éthique et de compréhension de ce qu’est vraiment la sexualité.

Nous voilà donc à la fin de mon artcile. J’espère qu’avec tous ces conseils que j’ai apporté, vous aurez une vie sexuelle meilleure et saine.

N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article portant sur l’identité visuelle. Elle se révêle être un vrai atout pour la visibilité et le succès de votre entreprise. Voici le lien pour y accéder : https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/20/identite-visuelle/

Bisou bisou