Mes 6 plus grosses erreurs de blogueuse débutante

 » Dans le blogging comme ailleurs, le succès n’arrive pas par hasard et ne tombe pas du ciel . Pour gagner votre vie, vivre de votre passion et réussir dans la blogosphère il faut beaucoup travailler .

Et de plus en plus, produire du contenu de qualité et le promouvoir ne suffit plus. Il faut être original, ajouter votre touche personnelle, vous vendre, avoir des idées, rassembler une communauté. Bref un travail à plein temps pour certains. «  Soichiro Honda

Hello la famille❤, vous allez bien? J’espère que vous avez passé un excellent week-end. Toujours un honneur pour moi de vous retrouver à chaque fois dans un nouvel article. Aujourd’hui, je partage avec vous six des nombreux « faux pas » que j’ai pu commettre à mes débuts dans le blogging.

Comme vous le savez tous, c’est ma passion pour l’écriture qui m’a poussé à créer mon blog : le blog de Mondukpè .

Je ne connaissais absolument rien en blogging

C’était ma première fois. J’étais totalement novice dans le domaine. Que ce soit les seo, le référencement, la rédaction d’articles, je n’y connaissais absolument rien. Ce qui a conduit à d’énormes erreurs de ma part.

Je vous en dis un peu plus !

J’ai dû faire les choses comme je l’attendais

Et oui, j’ai cru qu’il suffisait juste d’avoir envie d’écrire sur tout et n’importe quoi à n’importe quelle heure et à n’importe quel moment. Je ne respectais rien du tout. Limite, le blog c’était presque comme ma chambre(rire).

Bientôt un an que j’ai crée mon blog

En Janvier 2020, ça fera un an jour pour jour que je me suis lancée dans cette magnifique aventure. Et c’est normal qu’avec le recul, je me rends compte de certaines choses. Et c’est cela que je voudrais partager avec vous, pour éviter que vous ne refassiez les mêmes erreurs que moi.

Mes plus 6 grosses erreurs de blogueuse débutantes

1- Publier presque tous les jours

Ah ça oui, je ne vais pas vous le caché. Mais comprenez moi aussi, c’est comme un enfant qui désirait avoir une voiture depuis ses 5 ans et enfin le jour de ses 10 ans , il l’a enfin, comment réagit-il ? Il traine tout le temps avec tellement il est fier, il dort même avec s’il le faut.

Et bah, c’était la même chose de mon côté. J’étais tellement contente d’avoir mon blog, un de mes plus grands rêves venait de se réaliser comme ça. Alors je publiais tous les jours je vous dis. Tous les jours. J’étais trop fière et c’était plus fort que moi.

2- Je ne mettais aucune image

Voilà encore autre chose. J’étais à mes débuts. Je ne savais pas que les images, les visuels étaient si important dans le monde du blogging. Du coup, j’écrivais des articles de 500 mots sans aucune image.

Welcome bored.

3- Je publiais à n’importe quelle heure

Je publiais à l’heure que je voulais. 9h, 10h, 15h, 18h, 20h, le tout dépendait de mon humeur du jour. J’ignorais totalement qu’il y avait une heure précise pour publier et que #wordpress même nous aidait pour ça. Il m’a fallu des mois pour comprendre.

Merci Google.

4- Je ne mettais pas de lien entrant vers mes articles

Et bah oui. Je n’avais aucune idée de ce que c’était le netlinking. Cette technique qui consiste à insérer les liens de tes articles déjà publié dans un nouvel article. Il m’a fallu des mois de lectures, de recherches, de formations pour m’en rendre compte.

Google again..thank you.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu 10 faits sur moi .

5- J’écrivais sur tout ce qui me venait à l’esprit

Au début, j’avais pris mon blog comme mon journal intime. Donc j’y partageais tout ce qui me passait par la tête, même mes cours sur le développement personnel etc. En fait je n’étais pas du tout organisé et j’écrivais sur tout et n’importe quoi. C’était un gros bazar !

6-Je ne relisais pas mes articles

LE PLUS GRAVE DE TOUS !!!

Vous imaginez? Vous êtes entrain d’essayer un nouveau « mets » avec votre fille, et pour une quelconque urgence, vous chargez votre enfant de le finaliser en attendant votre retour.

Voilà que vous aviez des invités, et une fois à votre retour, au lieu de revérifier une dernière fois que tout soit bien fait avant de servir, vous ne le faites pas. Et c’est au moment de manger que vous vous rendez compte que votre enfant a oublié un dernier détail très important.

C’est exactement la même chose avec votre article. La relecture est le plus capital, le plus important, le plus vital et c’est ce que j’adore faire le plus aujourd’hui.

Je relis 4 à 5 fois avant de publier. Et si possible, je remets à mes proches pour qu’ils relisent et s’assurent que tout soit parfait. Mais malgré cela les petites fautes ne manquent pas toujours.

Car je vais pas vous le cacher. Au début quand je publiais, les amis me revenaient en mode :  » Mondukpè, est-ce que tu relis tes articles avant de les publier ? Tu as omis un << s >> ici etc. « 

Alors, relisez toujours vos articles avant de les publier. Car c’est le monde entier qui vous lit et par la même occasion c’est votre image et votre réputation qui sont aussi en jeu. Qui voudrait lire un article orné de fautes d’hortographes et de grammaires?

Pas moi en tout cas!

Mes conseils pour vous qui désirez vous lancez dans le blogging

N’est pas blogueur qui veut mais qui peut !

C’est la première leçon que j’ai tiré de mon expérience. J’ai cru qu ce serait hyper facile pour moi vu que c’est une passion mais je me suis totalement trompée.

Car plus le temps passe, plus j’apprends de nouvelles choses, plus je veux m’améliorer encore plus. Du coup, ça me prend énormement de temps parcequ’avant tout, je veux produire des articles de qualité. La qualité passe avant le reste.

Vous devez vraiment le vouloir

Oui, vous devez faire preuve de persévérance et de patience sinon je vous jure moi j’aurais abandonner depuis longtemps malgré que ce soit ma passion.

Bloguer, c’est pas facile

Alors là, je ne vous le fais pas dire ! Entre le choix du sujet, l’agencement des idées, les images à utiliser, les seo, la relecture, je vous assure c’est un vrai « casse-tête ». Et le comble dans tout ça, c’est que parfois vous n’avez même pas d’inspiration. Il n’y a rien de plus atroce pour moi que de manquer d’inspiration lors de la rédaction d’un article.

Informez-vous

Faites des recherches. Vous avez tout sur google aujourd’hui, des formations en bonne et dure forme. Si moi j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à google et à personne d’autre.

Et vous ? Quelles ont été les pires erreurs de debutants/es que vous avez commise?

Vous avez aimez cet article? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Suivez moi sur Twitter & Instagram .

Cinq astuces efficaces pour garder une motivation d’enfer

<< En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux. >> ~Marc Aurèle

Hello la famille, j’espère que vous allez bien et que vous avez passé un excellent week-end !
Dans mon article aujourd’hui, je partage avec vous cinq astuces efficaces pour booster et garder votre motivation quand tout semble s’écrouler autour de vous.

Ce sont des techniques qui me sont propres et que j’utilise très souvent au quotidien pour ne pas perdre ma motivation. La motivation est un facteur important et déterminant pour toute personne ayant des objectifs à atteindre.

Cinq astuces efficaces pour garder une motivation d’enfer :

1- Soyez reconnaissant(e).

La gratitude me permet d’apprécier ce que j’ai à sa juste valeur. Resentir de la gratitude pour la vie que j’ai constitue une incroyable source de motivation pour moi.

2- Fixez-vous des objectifs claires et précis.

Oui, si vous n’avez pas des objectifs à atteindre, croyez moi, vous ne ferez absolument rien de votre vie. Définir des objectifs vous motive et vous pousse à aller au bout de vos challenges.

3- Lisez beaucoup.

Ah oui, la lecture. Qu’est-ce que j’adore ça. Elle fait aussi partie des astuces que j’utilise pour me remotiver cent fois plus. Quand je dis lecture, c’est pas forcément des livres, ça peut être des mails, des citations de motivations etc. Google c’est la solution.

Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu : Sept conseils efficaces pour entretenir le coeur.

4- Mettez des musiques et des vidéos qui vous inspirent.

Et oui. La musique peut s’avérer être un très bon remède contre le manque de motivation. À vous de trouver cette musique qui vous donne de la force, de la joie et une folle envie d’aller au bout de vos objectifs.

C’est pareil pour les vidéos. Les vidéos de motivation, il y en a pleins. Allez juste sur YouTube et vous serez plus que servi.

5- Demandez à un proche ou à une connaissance de vous motiver.

Moi je le fais très souvent. Même tout récemment je l’ai fait. Quoi de mieux qu’un proche, un ami , une connaissance à vous qui est là depuis le début et qui vous soutient dans tout ce que vous faites ? Ça marche à tous les coups.

Sans le savoir, vous inspirez et influencez les personnes qui sont autour de vous. Vous devenez dès lors un exemple pour ces personnes. Vous pensez vraiment que pour une raison ou une autre, elles vous laisseront tomber ? Qui va les inspiré si vous baissez les bras?

Et en parlant de connaissance, je voudrais profiter par le biais de cet article pour rendre un petit hommage à Alexandra, une merveilleuse personne que j’ai rencontré dans une circonstance très banal et qui aujourd’hui constitue l’une de mes plus grandes sources de motivation.

Elle sait comment m’apporter de la lumière quand tout semble s’assombrir autour de moi.

Alexandra si tu lis ceci, je voudrais te dire MERCI, merci pour toutes ces fois où tu étais présente quand j’étais au fond du gouffre. Tu fais partie de ces personnes pour qui je me battrai juxqu’au bout. Car si moi je t’inspire comme tu me le dis souvent, toi tu es ma source de motivation.

Toc toc ! Vous êtes toujours là ? Ok génial. J’espère que cet article pourra vous aider à garder une motivation d’enfer.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous permet de rester motiver au quotidien ? Merci de partager avec nous, vos astuces, conseils et autres.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

Suivez moi sur Twitter & Instagram .

7 conseils efficaces pour entretenir le coeur

« Réduis tes désirs et tu augmenteras ta santé. »

Bonjour la famille, j’espère que vous allez bien et que vous avez passé un excellent weekend. Je suis contente de vous retrouver dans un nouvel article.

Comme vous avez pu le constater au niveau du titre, j’aborde le coeur aujourd’hui. Notre source de vie.

Le coeur, pompe et carrefour de la circulation sanguine, est un organe fondamental pour l’homme, et d’elle dépend notre vie. Il est donc important de le préserver. Pour cela, je partage avec vous aujourd’hui sept conseils efficaces pour éviter à long terme des problèmes qui vous coûteront peut-être la vie.

7 conseils efficaces pour entretenir le coeur

1- Ne pas fumer :

Le tabac rétrécit et réduit la circulation sanguine du myocarde(muscle du coeur). N’importe quel quantité de cigarette s’avère nuisible pour le coeur.

2- Contrôler la tension artérielle :

Tout adulte doit mesurer sa tension artérielle au moins une fois par an. À partir de 140/90 mm de mercure, on doit prendre des mesures correctrices et probablement appliquer un traitement , étant donné que le coeur souffre d’usure suite à un excès de pression.

3- Faire de l’exercice physique :

Pour maintenir le coeur en bon état, il est important de faire chaque jour au moins 30 minutes d’exercice intense ou 40 minutes trois fois par semaine. Le plus simple et le meilleur exercice cardiovasculaire consiste à marcher à pas vif.

Comme le dit un vieil homme aphorisme : << Nous avons tous deux médecins, la jambe droite et la jambe gauche >>

4- Alimentation cardiovasculaire saine :

Elle est pauvre en graisses saturées, en sel, en sucre et sans viande. Les fruits et légumes frais, les légumineuses, les fruits secs, les céréales complètes et l’huile d’olive s’avèrent particulièrement bénéfiques pour le coeur.

Ceux qui sont interessés par cet article ont aussi lu :  » mon top des 10 conseils pour se sentir bien au quotidien  » https://shesabrii.wordpress.com/2019/07/01/mon-top-des-10-conseils-pour-se-sentir-bien-au-quotidien/

5- Surveiller le ventre :

Le tour de taille est un indicateur de la quantité totale de graisse présente dans le corps. Plus les cellules graisseuses sont nombreuses, plus le risque de diabète de type 2 et de dépôt de cholestérol dans les artères est grand.

6-Attention au café :

Même si certaines études statistiques ne lient pas clairement la consommation de café à la maladie coronaire, des études expérimentales ont demontré que le café principalement en raison de son contenu en caféine, exerce les effets négatifs suivants sur la santé cardiovasculaire :

  • il augmente légèrement la tensions arterielle,
  • il augmente le taux d’adrenaline dans le sang,
  • il favorise la rigidité des artères et rend difficile leur dilation,
  • il augmente le taux de cholestérol et d’homicistéine dans le sang.

    La consommation de café provoque des incidents coronaires( angine de poitrine et infarctus) chez les personnes sensibles et augmente la gravité de la crise cardiaque.

    7- Ecouter de la musique :

    Une vaste étude portant sur 1461 volontaires, parmis lesquels beaucoup avaient souffert d’un infarctus, a démontré qu’écouter de la musique exerce un effet positif sur le coeur :

    – Cela réduit la tension artérielle et la fréquence cardiaque , ce qui soulage le travail du coeur.

    – Cela diminue l’anxiété et la douleur des patients souffrant de problèmes coronaires.

    Toutes les musiques ne sont pas bénéfiques au coeur mais seulement celles qui sont caractérisées par : une melodie agréable, peu de rythme et beaucoup d’harmonie.

    Source : Un corps sain de DR.GEORGES D. PAMPLONA-ROGER

    Hello…, vous êtes toujours là ?? Nous voici donc à la fin de mon article. Je vous remercie d’être restés juxqu’au bout. J’ose croire que vous prendrez minitieusement en compte tout ce qui a été dit .

    Si vous avez vous aussi, d’autres conseils ou astuces, n’hésitez pas à le partager avec nous en commentaire.

    GROS BISOUS

    Parcours entrepreneurial de El-mi iradj SANNI : un exemple de réussite pour la jeunesse africaine

    « Seuls ceux qui prendront le risque d’aller trop loin découvriront jusqu’où on peut aller »T.S ELIOT

    Cc mes loulous, vous allez bien ? Tellement contente de vous retrouver à nouveau…Comme je vous l’avais annoncé dans mon précédent article https://shesabrii.wordpress.com/2019/09/05/hommage-a-mes-22-ans/, je suis de retour avec mes publications.

    Le mercredi 04 Septembre 2019, je discutais avec l’une de mes connaissances. Vous l’aurez bien deviné, il s’agit de El-mi iradj SANNI , je vous avais soufflé son nom dans mon dernier article.

    C’est une personne avec laquelle j’aime vraiment beaucoup discuter. En fait, il m’inspire et il a une fois déjà été à ma place.

    Entourez-vous des bonnes personnes dans votre vie

    Comme vous le savez tous, ma passion pour l’écriture, mon talent pour la créativité m’ont poussé à créer ma propre entreprise il y a tout juste un mois. Je vous avais même raconté l’histoire dans l’un de mes articles déjà publié : La palpitante histoire de ma toute première entreprise : https://shesabrii.wordpress.com/2019/07/22/la-palpitante-histoire-de-ma-toute-premiere-entreprise-mondukpe-publicizes/

    Vous savez, je ne suis qu’à mes débuts, donc ce n’est pas si facile et si on n’as pas une forte mentalité et si on ne s’entoures pas des bonnes personnes, il est facile de répondre à l’appel du découragement.

    Au cours d’une discussion, El miradj m’a demandé comment allaient mes activités et à moi de lui répondre que parfois l’envie de tout laisser tomber et de tout abandonner est très forte. Je vous laisse une petite capture de la réponse qu’il m’a donnée sur Whatsapp :

    Voyez-vous les amis, l’importance de s’entourer des bonnes personnes ? Vous voulez que j’échoue avec lui dans mon entourage ? Oh non, impossible !

    Bref ! revenons à nos moutons : de discussions en discussions, il a commencé par me raconter son histoire. J’ai été subjuguée ! Et je me suis dit que si son histoire m’a aidée, c’est qu’elle pourrait en aider des milliers d’autres dans le monde.

    C’est ce qui explique la rédaction d’un article sur lui. Je vous amène donc à la découverte de l’une des personnes les plus importantes et influentes de mon entourage.

    El-mi iradj SANNI, qui est-il ?

    El-mi iradj SANNI est un jeune africain originaire du Bénin. Il a eu un baccalauréat scientifique. Il obtient sa licence professionnelle en Agronomie option : Production Animale à l’université africaine de technologie et de management (UATM/GASA formation) Cotonou (Rep du Bénin) en 2016.

    Aujourd’hui c’est un entrepreneur, technicien en Agronomie, Directeur exécutif de Adiyeaba une start up qui développe des couveuses d’œufs connectés à internet .

    Adiyeaba, qu’est-ce que c’est?

    Tout a commencé en 2012 après l’obtention de son Bac. Il cherchait dans quelle filière se spécialisé. Il alla alors déposer un dossier à la FSA (Faculté de Science Agronomique).

    Malheureusement il n’a pas été retenu parcequ’il n’avait pas une bonne mention. Pour ne pas perdre l’année, il décida alors d’aller s’inscrire dans une école privée UATM/GASA formation.

    Vous savez les écoles privées chez nous ici au Bénin souffre d’un stéréotype : on dit souvent que ceux qui font les écoles privées n’ont rien dans la tête etc.

    Nouveau coup dur pour lui. Il s’est demandé comment faire pour être accepté. Il décida alors de changer les choses et de prouver aux autres qu’on peut bien faire une école privée et en sortir gagnant.

    Un jour, un de ses camarades lui a parlé des couveuses, disant que c’est très cher et qu’au Bénin, on peut connaitre le nombre de personne qui en possède. Et il a fait :<< Ah bon ! Une couveuse, ça fait quoi et ça sert à quoi ? >>.

    Il a ainsi commencé par faire des recherches sur les couveuses. Internet, YouTube, il a utilisé tout ce qui pouvait lui permettre d’enrichir ses connaissances sur les incubateurs d’oeufs. Il s’est même référer à ses cours sur la thermodynamie. Toute sa passion est venue de là.

    Il a commencé avec dix mille francs CFA seulement soit 16 euros

    Avec ses dix mille francs, il s’est approprié des frigos récupérés , il a acheté un peu de tout. Tout ce qu’il lui fallait pour conçevoir lui-même la couveuse même si ce n’était pas performant. Il voulait juste avoir un résultat, un résultat !

    À la fin de l’année académique, il a eu le déclic. Il a fait ses premières expériences et a obtenu des poussins.

    Imaginez sa joie !

    Quelqu’ un qui vient d’une école privée et qui arrive à créer quelquechose comme cela ! El-mi iradj n’y croyait pas lui-même.

    Une personne de laquelle on doutait et en laquelle on n’avait pas confiance. Une personne dont on se moquait…Comment pourrait-il réussir à fabriquer lui, ce qui avait pris du temps et de la méthode à de nombreux techniciens ?

    Mais au lieu de se laisser décourager, il a utilisé cette situation pour s’accepter, accepter sa capacité à innover et à faire des choses que d’autres ne font pas.

    En 2013-2014, il a vendu ses premiers prototypes. Et pour la première fois , il a compté une somme de cent mille francs soit 153 euros . Il a réinvesti tout cet argent pour l’acquisition de nouveaux matériels. Il en a fabriqué d’autres, et encore d’autres et ainsi de suite.

    Voici quelques photos :

    En année de licence, en 2015, il avait un professeur, Christophe CRISOSTOME dont il ne cessera jamais d’appeler le nom et qui l’a beaucoup aidé. Nous lui rendons un bref hommage par le biais de cet article. Ce professeur l’a remarqué et ils ont commencé par travailler ensemble.

    C’est alors qu’il a découvert les incubateurs européens . Il a pris trois ans de sa vie à travailler sur cette découverte et en a même fait son thème de soutenance de mémoire.

    Le meilleur pour la suite

    Après la licence, il s’est rendu au Nigeria pour une immersion en anglais. Il en a profité pour se procurer de nouveaux matériels qui étaient assez cher ici au Bénin. Et un jour , un de ses amis lui a proposé de participer à un concours de AgriHack pour lequel il fini premier ; toujours avec son projet d’incubateur.

    El-mi iradj a également remporté d’autres prix tels que :

    • La distinction start up Adiyeaba ITU Telecom Word 2017 Busan South Korea.
    • Le 1er Prix concours LabFancophone 2017.
    • Le 1er Prix WAziup 2017.
    • Le 1er Prix AgriApp Challenge 2017.
    • Le 1er Prix AgriHack 2016.

    Son courage et sa détermination lui ont permis de créer ADIYEABA. Il fabrique lui même ses couveuses. Ça lui a pris sept ans de sa vie mais aujourd’hui, il peut être fier de lui car il a réussi à créer un vraie empire.

    Pourquoi ai-je voulu partager son histoire avec vous?

    Non seulement, je la trouve inspirante mais de son histoire découle de nombreuses leçons:

    – Tout d’abord, il est parti de rien du tout. Il a commencé seulement avec 10 000 FCFA soit 16 euros : vous n’avez pas besoin d’avoir beaucoup d’argent pour démarrer un rêve ou une passion qui vous tient à coeur.

    – Malgré les moqueries dont il a été victime, il a toujours su ce qu’il voulait et où il allait.

    – Il n’a pas hésiter à utiliser des réfrigérateurs récupérés pour faire ses créations.

    – Il n’a pas hésité à investir les tout premiers revenus qu’il a obtenus de ses ventes.

    – Il a été patient, il a pris trois ans de sa vie à étudier les incubateurs.

    – Il n’a pas perdu de vue ses objectifs.

    – Il a su croire en lui-même.

    Nous voilà donc à la fin de mon article. J’espère que ça vous a plus et que son histoire pourra vous inspirer comme ce fût le cas pour moi.

    N’ayez pas peur de mettre en exécution vos projets, passez à l’action, battez -vous, croyez en vous. Les gens se moqueront peut être de vos idées et de vous -même, mais cela doit être une force pour vous.

    Alors chers lecteurs, êtes-vous entourés des bonnes personnes ? Quelle est la personne qui vous inspire le plus ?

    Le conseil de El-mi iradj pour vous :  » Il faut y croire et ne jamais abandonner « 

    La palpitante histoire de ma toute première entreprise : « Mondukpè Publicizes »

     » Les hauts sommets sont plutôt déserts : 99% des personnes sont convaincues qu’elles sont incapables de réaliser de grandes choses, et se donnent donc des objectifs médiocres.

    Il y a ainsi, paradoxalement, beaucoup moins de compétition pour les objectifs irréalistes que pour les objectifs réalistes (Note : c’est ce que professe David J. Schwartz dans La magie de voir grand). « 

    Hello la famille, ma seconde famille💖 j’espère que vous vous portez bien. Aujourd’hui dans mon article, je souhaite partager avec vous les détails croustillants de la création de ma toute première entreprise : Mondukpè Publicizes .

    Comment m’est venue l’idée de Mondukpè Publicizes?

    Je vous dis tout !

    C’était un lundi matin, aux alentours de six heures (6h). Et comme toutes personnes accro aux réseaux sociaux, mon premier réflexe a été de consulter mon portable.

    Je parcourais les messages reçus la veille quand soudain, je reçois un nouveau message d’un proche à moi. Je lui repondis aussitôt et nous commencons à discuter de tout et de rien.

    A un moment donné, je lui ai demandé ce qu’il fesait et il me repond en disant :  » ma patronne au boulot m’a demandé de lui rédiger un message publicitaire pour promouvoir leur entreprise.  »

    Lui étant novice et ne comprenant rien au marketing, et aux contenus publicitaires, je lui proposa mon aide.

    En effet je sais pas si je vous l’avais dit, mais je suis également experte en télévente, en marketing digital et en gestion des réseaux sociaux.

    J’ai également eu à donner une formation sur le marketing digital que j’ai même partagé avec vous. Pour ceux qui n’avaient lu, voici le lien : J’ai donné ma toute première formation

    En quelques minutes, je lui ai rédigé un message biensûr après avoir pri toutes les informations necessaires sur l’entreprise( cibles, objectifs, services etc).

    Il est maintenant dix heures(10h) et je n’arrête pas de penser à ma conversation avec mon proche. Les idées me venaient encore et encore : « tu es une experte dans le domaine, tu as déjà eu à travailler pour une grande marque…pourquoi ne pas te lancer et créer ta propre boite?! ».

    Quelques heures plus tard, toujours dans la journée du lundi, j’ai décidé de tenter le coup. Je me suis lancée pour deux raisons :

    – le besoin : règle numéro 1 pour toute personne voulant devenir entrepreneur, il faut d’abord identifier un besoin, c’est très important sinon vous risquerez de faire un flop.

    -ma passion pour l’écriture : j’adore écrire , inventer, créer, rédiger.

    Mais savez-vous que juxque-là, je n’ai rien dit aux parents?

    J’en ai parlé à aucun membre de ma famille, juste à quelques connaissances à moi pour avoir leur avis.

    Mais avant de leur en parler, j’avais déjà fait une première promotion de ma marque Mondukpè publicizes sur mes réseaux sociaux.

    Ceux qui sont interessés par cet article ont aussi lu : Pourquoi l’entreprenariat ?

    J’ai failli laisser tomber

    Comme je vous le disais tout à l’heure, j’en ai parlé à quelques uns de mes connaissances juste pour avoir leurs avis.

    Après leur en avoir parlé, rassurez-vous j’ai été très vite découragée.

    Ils m’ont fait : « ouais, le mieux serait que tu t’associes avec des graphistes sinon ça ne marchera pas, d’autres m’ont carrément dit : toute entreprise sérieuse a deja au sein de son administration sa cellule marketing, d’autres m’ont dit, moi je ne me vois pas payer quelqun uniquement pour qu’il me rédige des messages publicitaires etc. « 

    Alors, vous imaginez un peu? À ma place, qu’elle aurait été votre réaction ?

    Je vous jure, j’ai été tellement découragée que j’avais même déjà laisser tomber. J’avais juste faire la promotion une seule fois avec une affiche que j’ai conçu moi même avec l’application canva, l’a voici :

    Photo

    En fin de compte, ma foi, ma confiance en moi et en mon projet ont été plus fort que la mauvaise foi de certaines personnes

    C’est vrai que j’étais découragée et tout. Mais vous savez, si vous voulez être un entrepreneur, peu importe le domaine dans lequel vous voulez vous lancé, identifier minitieusement votre cible. C’est la base. Ce qui est sûr, tout le monde ne peut pas s’offrir vos services ni vos produits.

    Il est clair que les entreprises font partir de mes cibles. Mais pas seulement, je vise aussi les entrepreneurs, les freelances, les particuliers, les commerçants.

    C’était un soir, je ne me rappelle plus précisement du jour…j’étais assise dans ma chambre, tout était calme autour de moi et les seules pensées vers lesquelles mon esprit se dirigeait étaient sur les retours négatifs que j’ai eu sur l’idée de création de mon entreprise.

    J’étais toujours dans ma réflexion quand soudain, (je ne sais pas si c’était une illumination) quelque chose me dit : non, ne fait pas ça, n’abandonne pas, ne laisses pas tomber. Les gens te décourageront mais c’est à toi d’être plus forte qu’eux et de leur prouver le contraire.

    Sans perdre une seule seconde, j’ai pri mon portable et j’ai republié sur mes réseaux sociaux l’affiche de Mondukpè Publicizes que j’ai faite moi même(je vous ai laissé un exemplaire un peu plus haut) .

    J’étais super motivée, c’était incroyable !

    Je suis allée voir un graphiste et je lui ai demandé de me faire une autre affiche toujours pour la promotion de Mondukpè Publicizes.

    Vous êtes d’accord avec moi que je n’aurais eu aucun succès avec l’autre affiche(faites par moi même) que je vous ai montré un peu plus haut😂😅.

    Le visuel est un élément clé et capital dans la promotion d’un produit ou service sur le digital, c’est ce qui attire en premier votre internaute ou votre cible.

    Donc si votre affiche n’est pas beau, accueillant et soft, personne ne jubilera de curiosité devant votre publication ( petite leçon).

    Voilà l’affiche que m’a fait mon graphiste :

    Photo

    Et comme on le dit souvent, quand c’est un professionnel qui le fait il y a toujours une différence.

    J’en parle enfin à ma famille

    Le lendemain matin, après la grande illumination que j’ai eu, j’ai finalement décidé d’en parler à ma famille. Chose que j’aurais dû faire depuis très longtemps quand j’y repense.

    C’était un samedi matin. Je me suis entretenue avec mon oncle, le petit frère de ma mère.

    Je suis sûr que vous vous dites, pourquoi elle n’en a pas parlé à sa mère ou à son père?

    -d’un, ma relation avec mon père est un peu bizarre, je ne suis pas si proche de lui et il n’habite même pas dans ma ville.

    -secondo, ma mère elle n’est pas trop calée dans ces choses(rassurez-vous, je lui en ai parlé après en avoir discuter avec son petit frère).

    Mon oncle, lui par contre, il est sur le marché et il me donnerait de très bon conseils et jugements.

    Donc, je suis allée le voir et je lui ai présenté mon projet. Je vous jure il a été celui qui m’a fait le plus de bien.

    Il m’a dit : oui les gens parlerons, soit parfois pour te décourager, soit parfois pour attirer ton attention sur les faiblesses de ton projet.

    C’est à toi d’être intelligente et de ne prendre que les critiques constructives. Lances toi! Fonces! Ce qui est sûr tu n’as rien à perdre en essayant, mais tout à y gagner.

    N’aies pas peur de l’échec, si tu échoues une fois, identifies les causes de cet échec, prends les en compte et fais en sorte de ne plus commettre les mêmes erreurs. Réessais à nouveau jusqu’à reussir.

    Son avis a vraiment été précieux pour moi.

    Le plus palpitant dans toute l’histoire ????

    Le jour où j’ai refait l’annonce sur mes réseaux sociaux, j’ai eu mon tout premier client en l’espace de quelques minutes!!!!! J’étais juste WWWAAAOOHH.

    J’ai toute suite repenser à celui qui m’a dit : « ouais, je ne me vois pas aller payer spécialement quelqu’un pour des contenus publicitaires ». Je me suis dit : allez! Tiens ça ! BaaaMmm🔥💥

    J’étais aux anges. Franchement j’y croyais pas. La preuve que nous devons toujours croire en nous et en nos idées. Aujourd’hui, j’ai lancé ma propre marque, même si ce n’est que le début je sais que ça portera ses fruits un jour.

    Et si on parlait du nom de la marque?

    Avant d’aller plus loin, dites moi, vous aimez ? « Mondukpè », c’est mon prénom et en langue local ça veut dire : gratitude, je rends grâce, je remercie Dieu. C’est un nom à sens positif. « Publicizes » veut dire « faire de la publicité » en anglais, il révèle bien mon univers.

    Je trouve que c’est quand même un nom de marque crédible voyez-vous. Je le changerai peut être après mais pour le moment je reste sur ça.

    Pourquoi ai-je tenu à partager cela avec vous ??

    Je me suis dit que ça aiderait beaucoup d’entres vous.

    Si vous rêvez d’entreprendre quelquechose depuis des années mais que vous n’osez pas, c’est le moment de vous lancer ! Foncez ! Vous ne saurez jamais si vous ne tentez pas. De toute façon, vous n’avez rien à perdre.

    • Faites vous confiance.
    • N’ayez pas peur d’échouer, chaque échec est un pas vers la réussite.
    • N’écoutez jamais les avis négatifs des autres.
    • Croyez en vous et en vos capacités.
    • Ayez foi en votre projet.
    • Croyez en vos idées.
    • Fixez-vous des objectifs bien définis.
    • Ne laissez pas tomber aux premières difficultés.

    J’espère que vous avez passé un très bon moment en ma compagnie.

    J’ose croire que chaque entreprise de quelle nature qu’elle soit a son histoire, sa propre histoire. Ce serait un honneur pour moi de lire les détails croustillants de votre toute première entreprise.

    Comment vous est venu l’idée? Qu’elles ont été les différentes difficultés auxquelles vous avez fait face? Qui ou qu’est-ce qui vous a donné la force d’aller juxqu’au bout et de ne jamais abandonner?

    Allez !! À vos claviers donc📱

    Suivez moi sur Twitter et
    Instagram .

    Bisous

    Le Bénin 🇧🇯 en quart de finale de la coupe d’Afrique : une belle leçon de vie se cache derrière cette magnifique victoire🔥

     » La persévérance accompagnée de la patience, de la volonté et de l’action fait des merveilles  »

    Hello ma dedy team ! Vous allez bien ? Moi je suis toute excitée, contente, heureuse bref trop de bonnes émotions en moi.

    Vous voulez savoir pourquoi????

    Mon pays est en quart de final de la coupe d’Afrique des nations ! C’est peut-être pas grand chose pour vous mais pour moi et mon pays, c’est vraiment énorme.

    Trop contente !

    Alors rassurez-vous, le foot c’est pas du tout mon délit, mais j’ai décidé de faire cet article suite à plusieurs demandes de mes connaissances et de mes internautes.

    Pourquoi ai-je quand même accepter d’écrire sur un sujet qui ne me passionne pas?

    Tout simplement parcequ’il dégage une belle leçon de vie et c’est ce que je veux partager avec vous.

    Ne jamais abandonner…

    Alors par où commencer?

    Le Bénin n’est pas une référence en terme de football. Il essaie de se faire un nom mais ce n’est pas encore très évident.

    Nous avons participé cette année à la CAN pour la quatrième fois . Nous avons été éliminé aux trois premières participations en poole.

    Mais cette fois-ci, on a mis la barre très haute en rencontrant trois (3) champions d’Afrique : le Cameroun 🇨🇲, le Ghana 🇬🇭 et le Maroc 🇲🇦) sans pour autant s’être fait éliminer.

    À croire que nos trois précédents échecs nous ont forgé. On a quand même battu le Maroc 🇲🇦, une réussite à laquelle on ne s’attendait pas du tout. Et aujourd’hui, nous Voilà en quart de final💃.

    Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu :  » Le credo des personnes rares «  https://shesabrii.wordpress.com/2019/01/09/le-credo-des-personnes-rares😍😍/

    La belle leçon de vie à retenir de cette magnifique victoire

    Franchement, nous ne nous y attendions pas, bon moi personnellement je m’attendais pas à ce que le Bénin gagne contre le Maroc.

    Mais nous avons été agréablement surpris. C’est juste incroyable. Il nous a fallu trois échecs avant de franchir le pas.

    Les échecs nous rendent plus forts. Ne vous sous-estimez jamais peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez.

    N’ayez pas peur d’échouer mille(1000) fois, car chaque échec est un pas vers la réussite.

    Sachez identifier devant chaque échec :

    • les failles,
    • les faiblesses,
    • pourquoi ça n’a pas marcher cette fois
    • comment faire pour que ça marche la prochaine fois ! .

    Quand vous vous armez de courage, de force, de volonté, de patience, quand vous vous acharnez encore et encore, quand vous travaillez très dur, quand vous avez la foi, quand vous croyez en vous, je vous jure vous allez réussir et surprendre tout un monde !

    Oh mince, Allagbe ! Vous vous dites, c’est qui lui encore ? Et bah c’est notre gardien de but.

    Je ne pourrai pas clore cet article sans vous parler de lui, Dieu m’en voudrait.

    Je lui fais un grand  » holla  » pour commencer. Il mérite une médaille d’Or. Non mais il a trop assuré😭, j’en ai presque les larmes aux yeux. Allagbe a fait part d’un talent et d’une précision incroyable lors de ce match. So proud of you💖.

    Je suis vraiment fière de mon pays, fière de nos joueurs parcequ’ ils ont sû nous redonner courage, ils nous ont prouvé qu’on était capable de bien plus que ce qu’on peut imaginer.

    Et que tant qu’on vit, il y a de l’espoir💫

    Suivez moi sur Twitter :
    Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

    Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

    Vous avez aimé cet article ? Géniale. Alors, laissez-moi un petit mot en commentaire.

    Bisou bisou !

    Comment avoir une bonne e-réputation ?

    « Parfois, nos vies ont besoin d’être chamboulées, changées et réorganisées pour nous replacer à l’endroit où nous sommes censés être. »

    Hello tout le monde ! Vous allez bien ? Moi je me porte à merveille. Je vous souhaite donc encore la bienvenue sur notre blog. Un blog qui vous livre tous les tuyaux nécessaires pour un épanouissement complet (personnel, relationnel, professionnel) .

    Le saviez-vous?

    La vente est au coeur de toute entreprise et sans elle, aucune entreprise ne peut prospérer. Les réseaux sociaux de nos jours, constituent un outil incontournable pour se faire connaitre, pour promouvoir et faire connaitre son entreprise ou son produit de part et d’autre dans le monde.

    Il est alors très important d’avoir une bonne image, une bonne réputation sur ces différentes plates-formes numériques.

    Et même ça, ça s’apprend.

    L’e-reputation ne se contrôle pas. Elle doit être battit, enrichit et doit évoluer de façon permanente en fonction des contenus qui sont crées et partager vis à vis des internautes.

    En tant qu’entreprise, entrepreneur, femme ou homme d’affaire, freelance, préserver son e-réputation est indispensable et capitale. Vous devez soigner votre image et mettre en confiance les internautes.

    Actions à mener pour avoir et maintenir une bonne e-réputation sur les différentes platformes numériques.

    Dans cette partie je vous parlerai spécialement de Facebook et de Whatsapp. Mais attention, tout ce que je dirai à propos de ces deux réseaux sociaux sont également valables pour tous les autres : Lindkin, Twitter, instagram, Hotshi etc. Le but final, c’est d’avoir et de renvoyer une bonne image de soi même et de son entreprise.

    Facebook :

    – Assainir sa page ou compte facebook, y ajouter des informations claires et vérifier :

    la plupart des informations que nous retrouvons sur les comptes facebook sont fausses. Certains disent qu’ils vivent aux États-Unis alors qu’ils vivent en Côte-d’Ivoire tout près.

    Il est important d’être honnête jusqu’au bout.

    – Mettre sa propre photo en profil et celle de votre entreprise ou de l’entreprise que vous représentez en couverture :

    les gens ont besoin de connaitre et de mettre un visage sur la personne avec qui éventiellement ils vont travailler ou signer des contrats.

    Il est très primordial de mettre une photo de vous. Vous devez mettre une photo responsable où vous êtes bien habillés. L’habillement en dit long sur vous et sur votre personnalité.

    Voici des exemples de photos de profil que vous pouvez mettre :

    Femme

    Homme

    Voici un exemple de photo à ne pas mettre sur votre profil :

    – Remplir sa case de biographie d’informations juste et vérifier :

    Comme je le disais un peu plus haut, soyez honnête jusque dans les moindres détails ( Où avez-vous réellement étudier, où travaillez-vous…).

    – Nourrir les internautes présentes sur la page à travers des photos et vidéos instructives/de motivations pour être plus visibles et non faire acte de présence.

    – Mettre des petits textes pour inciter les internautes à vous suivre, à vous lire.

    – Informer sur les thématiques précises ou créer une discussion sur un sujet pour apparaître dans les discussions, tout ceci dans une bonne stratégie globale afin de créer un cercle fermé ou un lien d’affinité entre les internautes.

    – Chercher à être ami d’un connu ou non et surtout des internautes qui ont une bonne moralité et notoriété.

    – Identifiez tout ceux qu’on juge opportun.

    – Soutenir obligatoirement une personne ou des MPME OU PME en face de crise dans le but de l’aider à rectifier la mauvaise image qu’on fesait de lui.

    – Toujours signer ses posts ou publications.

    WhatsApp :

    C’est le même scenario que sur facebook. Sur votre profil, mettez une belle photo de vous. Une photo qui pourra attirer des clients potentiels ou de grands noms . Votre photo de profil doit refléter votre personnalité .

    Gestions des statuts whatsapp et facebook.

    Les statuts permettent tant sur whatsapp que sur facebook de partager des textes, photos, videos et gifts qui disparaissent au bout de 24 heures.

    Mais en 24 heures, beaucoup d’opinion peuvent être susciter. Ainsi, de part ces statuts, nous devons :

    – Poster des photos, vidéos, ou gifts et y ajouter de bonne et courte légende.

    – Se mettre à la position de son auditoire.

    – Communiquer sur des produits d’entreprises.

    – Ajouter une ou des liens pertinentes.

    – Publier aux bons moments :

    cette partie est très importante. Vos publications doivent être programmées. Je vous donne dans les lignes à suivre les heures magiques pour partager vos publications :

    entre 06h et 07h : déjà à 5h les gens se réveillent et le premier réflexe qu’ils ont, c’est de prendre leur portable et de parcourir rapidement les réseaux sociaux ;

    entre 13h et 15h : et bah oui, c’est l’heure de pause, on a le temps de prendre son portable et de visiter un peu ses réseaux sociaux ;

    entre 19h et plus : C’est l’heure où la plupart des gens finissent leur journée et rentrent chez eux, donc apte à être sur leur portable juxqu’à X-heure.

    – Éviter les propos vulgaires : et oui ! Si vous voulez donnez une bonne image, éviter les phrases déplacées.

    – Ne pas faire des publications de sa vie personnelle sauf pour des occasions précises.

    – Respecter le nombre de publication sur les cadrants reservés aux statuts ou stories : nous voyons beaucoup d’individus faire 1 à 20 postes et plus encore sur leurs statuts.

    Tellement ça devient long que l’on a presque la flemme de regarder. Pour être pris(e) au sérieux, arrangez-vous pour que vos publications ne dépassent pas le nombre six (6). C’est beaucoup plus aéré et facile à visiter.

    – Renouveler ses légendes.

    – Toujours signer ses posts et ne jamais oublier de mettre les htags.

    Nous voici donc à la fin de notre article sur l’e-réputation. Nous espérons vous avoir appri quelque chose de nouveau et d’utile.

    Vous l’avez bien compris, avoir une bonne image, une bonne réputation sur le web est très primordial. Très facilement, vous pourrez attraper les plus gros contrats et être très respecté.

    Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas ! Je réponds à tout.

    Suivez moi sur Twitter :
    Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

    Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

    N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article : https://shesabrii.wordpress.com/2019/06/15/comprendre-linsomnie/

    Bisou bisou !