7 conseils efficaces pour entretenir le coeur

« Réduis tes désirs et tu augmenteras ta santé. »

Bonjour la famille, j’espère que vous allez bien et que vous avez passé un excellent weekend. Je suis contente de vous retrouver dans un nouvel article.

Comme vous avez pu le constater au niveau du titre, j’aborde le coeur aujourd’hui. Notre source de vie.

Le coeur, pompe et carrefour de la circulation sanguine, est un organe fondamental pour l’homme, et d’elle dépend notre vie. Il est donc important de le préserver. Pour cela, je partage avec vous aujourd’hui sept conseils efficaces pour éviter à long terme des problèmes qui vous coûteront peut-être la vie.

7 conseils efficaces pour entretenir le coeur

1- Ne pas fumer :

Le tabac rétrécit et réduit la circulation sanguine du myocarde(muscle du coeur). N’importe quel quantité de cigarette s’avère nuisible pour le coeur.

2- Contrôler la tension artérielle :

Tout adulte doit mesurer sa tension artérielle au moins une fois par an. À partir de 140/90 mm de mercure, on doit prendre des mesures correctrices et probablement appliquer un traitement , étant donné que le coeur souffre d’usure suite à un excès de pression.

3- Faire de l’exercice physique :

Pour maintenir le coeur en bon état, il est important de faire chaque jour au moins 30 minutes d’exercice intense ou 40 minutes trois fois par semaine. Le plus simple et le meilleur exercice cardiovasculaire consiste à marcher à pas vif.

Comme le dit un vieil homme aphorisme : << Nous avons tous deux médecins, la jambe droite et la jambe gauche >>

4- Alimentation cardiovasculaire saine :

Elle est pauvre en graisses saturées, en sel, en sucre et sans viande. Les fruits et légumes frais, les légumineuses, les fruits secs, les céréales complètes et l’huile d’olive s’avèrent particulièrement bénéfiques pour le coeur.

Ceux qui sont interessés par cet article ont aussi lu :  » mon top des 10 conseils pour se sentir bien au quotidien  » https://shesabrii.wordpress.com/2019/07/01/mon-top-des-10-conseils-pour-se-sentir-bien-au-quotidien/

5- Surveiller le ventre :

Le tour de taille est un indicateur de la quantité totale de graisse présente dans le corps. Plus les cellules graisseuses sont nombreuses, plus le risque de diabète de type 2 et de dépôt de cholestérol dans les artères est grand.

6-Attention au café :

Même si certaines études statistiques ne lient pas clairement la consommation de café à la maladie coronaire, des études expérimentales ont demontré que le café principalement en raison de son contenu en caféine, exerce les effets négatifs suivants sur la santé cardiovasculaire :

  • il augmente légèrement la tensions arterielle,
  • il augmente le taux d’adrenaline dans le sang,
  • il favorise la rigidité des artères et rend difficile leur dilation,
  • il augmente le taux de cholestérol et d’homicistéine dans le sang.

    La consommation de café provoque des incidents coronaires( angine de poitrine et infarctus) chez les personnes sensibles et augmente la gravité de la crise cardiaque.

    7- Ecouter de la musique :

    Une vaste étude portant sur 1461 volontaires, parmis lesquels beaucoup avaient souffert d’un infarctus, a démontré qu’écouter de la musique exerce un effet positif sur le coeur :

    – Cela réduit la tension artérielle et la fréquence cardiaque , ce qui soulage le travail du coeur.

    – Cela diminue l’anxiété et la douleur des patients souffrant de problèmes coronaires.

    Toutes les musiques ne sont pas bénéfiques au coeur mais seulement celles qui sont caractérisées par : une melodie agréable, peu de rythme et beaucoup d’harmonie.

    Source : Un corps sain de DR.GEORGES D. PAMPLONA-ROGER

    Hello…, vous êtes toujours là ?? Nous voici donc à la fin de mon article. Je vous remercie d’être restés juxqu’au bout. J’ose croire que vous prendrez minitieusement en compte tout ce qui a été dit .

    Si vous avez vous aussi, d’autres conseils ou astuces, n’hésitez pas à le partager avec nous en commentaire.

    GROS BISOUS

    Hommage à mes 22 ans

     » Vieillir est encore le seul moyen qu’on ait trouvé de vivre longtemps. » Sainte Beuve.

    Hello everybody, j’espère que vous vous portez très bien. Moi ça va bien de mon côté. Je suis tellement contente de vous retrouver et plus génial encore le jour de mon anniversaire…trop contente.

    Yes, yes it is my birthday

    Et oui…aujourd’hui je fête mes 23 ans…Hélas, j’aurais voulu avoir 22 ans toute ma vie mais bon. Quand je dis ça, je ne parle pas en terme d’apparence physique mais plutôt en terme de réalisations et d’accomplissements…

    Le bilan de mes 22 ans

    En fait, l’année de mes 22 ans a été une année vraiment particulière pour moi, une année que je chérirai jusqu’à ma mort. Ce fût l’année où :

    – j’ai arrêté de faire les choses pour les autres,

    – j’ai décidé de vivre ma passion au grand jour : d’où la création de mon blog,

    – j’ai pris d’énormes risques et réaliser des choses que je ne pensais jamais faire un jour : parler devant un public, donner des formations, créer mon entreprise,

    – ma confiance en moi fût boostée mais de ouf

    – j’ai décidé de voir les choses du bon côté et d’être toujours optimiste,

    – j’ai décidé d’être heureuse et aller à la découverte de moi même,

    – j’ai décidé de faire profiter mes talents au monde,

    – j’ai décidé de prendre les choses en main.

    Cette année a été une année d’énormes révélations et de découvertes sur moi-même.

    Avant mes 22 ans je n’étais pas heureuse. J’étais juste une pauvre fille qui se trouvait dans le monde juste parce qu’elle devait s’y trouver. Une pauvre fille qui n’arrivait pas à trouver sa place dans le monde et à donner de sens à sa vie.

    À un moment donné, j’ai eu à faire des choix décisives

    Il y a de cela, deux ans en arrière j’ai eu à faire un choix, des choix. Je me suis lancée dans le vide sans savoir si j’allais tombé sur un support ou si j’allais à ma perte. C’était soit j’allais laisser les parents continuer par toujours décider pour moi soit j’allais à l’encontre de ce qu’ils voulaient que je fasse de ma vie.

    Et voilà aujourd’hui, j’écris ces lignes les larmes aux yeux car c’est quand même incroyable. Tout ce que j’ai pu faire en un an. La fille que j’étais avant et celle que je suis aujourd’hui n’ont plus absolument rien à avoir ensemble.

    Je suis contente d’avoir fait ce choix. Fallait que je sois heureuse, fallait que je le fasse…

    Rien de tout ça n’aurait été possible sans toi Seigneur

    En ce jour qui est le mien Seigneur, je te dis avant tout MERCI. Merci d’avoir toujours été là pour moi. MERCI pour toutes ces souffrances que tu m’as permis d’endurer. Ça n’a pas du tout été facile, parfois je t’en voulais mais avec le recul, c’est ce qui pouvait m’arriver de mieux.

    Merci pour tes grâces illimitées et ta miséricorde.

    Joyeux anniversaire à moi

    En ce jour béni qui est le mien, je me souhaite pour mon vingt troisième année et pour toutes celles à venir, la paix du coeur, l’abondance, la sagesse, la réussite, l’humilité, le pardon, la joie…

    J’ai une surprise pour vous😍

    Voilà, j’aimerais vous annoncer que je suis de retour avec mes articles. Mais cette fois-ci, ce sera une fois par mois. Donc chaque nouveau mois, je publierai un nouvel article.

    Lundi prochain, vous aurez votre article du mois de Septembre. Je vous amènerai à la découverte de l’une des merveilleuses personnes qui m’a inspiré et impressionné par son histoire.

    Aujourd’hui, il a sa propre entreprise où il crée lui même ses propres créations. Et je vous rassure, ça n’a pas été facile pour lui, il lui aura fallu sept longues années pour avoir le résultat qu’il a aujourd’hui.

    Je vous laisse un petit indice: il s’appelle SANNI El- mi iradj. Trop hâte de vous faire découvrir son parcours, son histoire, ses peines, ses souffrances, ses pleures, sa réussite.

    Et pour ceux qui se le demande, j’ai eu à écrire un récent article expliquant mon silence sur le blog ces derniers temps. Vous pouvez le trouver ici : https://shesabrii.wordpress.com/2019/08/23/miss-you-all/

    Hommage à mes 22 ans…

    L’incroyable histoire de Mondukpè

    Mondukpè a vécu les vingt deux premières années de sa vie en pensant que le bonheur était une question de chance. Certains connaisssent le bonheur, d’autres non.

    Mais récemment elle a découvert que tout au long de sa vie, chacun est confronté à un certain nombre de choix, et que le bonheur dépend en grande partie de nos décisions personnelles.

    Elle a beaucoup appri grâce à ses expériences personnelles, à ses lectures et aux personnes qui l’entourent. Par exemple, elle sait maintenant qu’elle est l’artisane de sa bonne (ou mauvaise) humeur.

    Lorsqu’il lui vient à l’esprit des sentiments d’infériorité, lui disant que tout le monde est meilleur qu’elle, elle les rejette et penses à toutes les bonnes choses qu’elle possède.

    Mondukpè a aussi appri à être positive avec ses amis, en ne leur transmettant ni tristesse, ni tracas, mais plutôt joie et bonne humeur. Lorsqu’elle parle avec les autres, elle ne se focalise plus sur le côté sombre de la vie, mais plutôt sur l’aspect positif des choses.

    Elle s’émerveille encore de voir comment elle se sent bien quand elle s’oublie. Lorsqu’elle se sent triste et abattue, elle rend visite à une voisine âgée et lui demande : << Anne, as-tu besoin que je fasse une course pour toi ou un peu de ménage? >> Elle se met alors au service d’autrui, et lorsque sa mission est terminée, elle se sent très bien.

    Mondukpè a désormais une certitude: le bonheur, chacun le construit pour lui-même, et maintenant elle le fait chaque jour.
    😍Soyez comme Mondukpè😍

    N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article à l’occasion des fêtes des mères : https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/26/lasile-le-plus-sur-est-le-coeur-de-ma-mere/

    Suivez moi sur Twitter :
    Jetez un coup d’œil à Mondukpè Ogbonikan (@Sabrii_Mondu) : https://twitter.com/Sabrii_Mondu?s=08

    Abonnez-vous à mon compte Instagram! Nom d’utilisateur : mondukpe_ogbonikan https://www.instagram.com/mondukpe_ogbonikan?r=nametag

    Bisou bisou

    J’ai donné ma toute première formation !

    Coucou mes Winners…vous allez bien j’espère. Alors j’ai donné ma toute première formation il y a juste quelques jours.

    Et franchement ce fût une expérience unique pour moi que je voudrais partager avec vous.

    N’hésitez également pas à partager avec moi vos toutes premières expériences en commentaire.

    C’était le dimanche soir, j’étais dans mon lit devant un film « COCO »( c’est un dessin animé 3D que j’adore regarder car j’aime beaucoup l’énergie qu’il dégage, je vous conseille d’aller le suivre quand vous aurez un petit bout de temps ) quand à vingt trois heures, j’ai reçu un message de mon Manager.

    Le message disait que j’allais donner une formation sur le Marketing Classic et Digital et la Gestion des Réseaux Sociaux le mardi sept Mai à treize heure. J’ai sauté de mon lit ! je me suis mise à chanter , à danser et tout. Franchement j’étais aux Anges.

    Je suis allée voir ma mère pour lui annoncer la nouvelle et c’est là mes doutes ont commencé😱…Elle m’a fait << C‘est bien mais est-ce que tu pourras assurer? Je pense que c’est encore trop tôt. >> Je suis tout de suite redescendue de mes nuages, je me suis mise à douter. Mais cela ne m’a quand même pas empêcher de couper le film que je regardais et de commencer par préparer la communication. Tellement j’étais excitée à l’idée.😁

    Mes émotions…

    La pression, le stress, j’en pouvais plus. J’ai même à un moment donné demandé à mes contacts sur les réseaux sociaux des astuces pour gérer le stress. Parceque quand une personne vous confie quelquechose d’aussi énorme, c’est qu’elle croit en vous et sait que vous pouvez le faire.

    Du coup, de peur de déçevoir cette personne, je stressais encore plus. Et je n’avais qu’une journée pour me préparer et surtout pour ASSURER !

    C’est quelquechose que je n’avais jamais fait de toute ma vie et que je n’aurais jamais pensé faire un jour parceque j’étais une fille super crispée, timide , réservée et je ne réagissais jamais en classe. J’avais toujours peur, ma voix tremblait à chaque fois que je prenais la parole par obligation.

    Donc imaginez, je n’ai été prévenue qu’à la dernière minute. Mais en même temps je me suis automatiquement dit que c’était une opportunité en or et au fond de moi je savais que je pouvais assurer et c’est ce que j’ai fait.

    Oh trop contente !

    Ce n’est pas facile de se tenir devant un public, devant des personnes qu’on ne connais pas, qu’on a jamais vu et de leur parler.

    J’ai stressé jusqu’au jour de la formation. Même là-bas j’étais toujours stressée, j’avais super peur. La seule chose que je voulais, c’était d’en finir.

    Mais à partir du moment où j’ai pri la parole, j’avoue, au début j’étais un peu stressée mais après je me suis sentie à l’aise, j’ai fait ce que j’avais à faire. C’était mon moment à moi, mon moment de briller et de rendre fière celui qui m’a sollicité. Je suis rentrée chez moi le sourire aux lèvres le jour là.

    Qu’est ce que j’ai apprécié lors de cette formation que j’ai donné pour ma toute première fois?

    Les gens m’écoutaient, ils étaient attentifs à ce que je disais, prenaient des notes, c’était quand même incroyable de voir que j’avais quelquechose à donner, des connaissances à partager.

    Mais entre nous, dites moi, qui ne serait pas contente d’avoir une jolie fille comme moi pour donner des formations?

    😁Non mais je déconne, désolée si je fais un peu ma Star, C’est l’émotion .

    À la fin de la formation, l’un de mes collègues me dit: « deviens formatrice, vas voir le directeur du cabinet et dis-lui ».

    Je me suis encore dit : s’il me dit ça, c’est que j’ai assuré.

    Alors pourquoi je vous raconte tout ça?

    Personne n’est né avec quoi que soit. Vous pouvez tout faire si vous ne vous fixez pas de limite. Votre propre limite c’est vous même. Si on m’avait dit il y a de cela deux ans que j’allais me mettre devant un public et m’exprimer j’aurais dit NON. Même mes camarades avec qui j’ai été à l’école et à l’université, n’en reviendraient pas.

    Vous êtes capables de choses incroyables. Vous pouvez réaliser vos rêves les plus fous si vous le voulez vraiment. Dieu nous a doté de tout déjà. Le regard des autres, les critiques je n’y fais plus attention , je ne garde que celles qui me permettent de devenir encore plus meilleur que ce que je ne suis déjà.

    Ne laissez personne décidé à votre place. Faites ce que vous aimez, car vous seuls savez où vous voulez aller. Croyez en vous et vous déplacerez des montagnes. J’en suis la preuve vivante et cela ne vient que de commencer.

    Hello, vous êtes toujours là? J’ose croire que mon expérience vous aidera et vous fera prendre conscience de vos potentialités, car si moi j’ai pu le faire c’est que vous le pouvez aussi.

    N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon dernier article :
    https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/01/la-relaxation-du-corps/

    Bisous bisous

    La relaxation du corps

    Hello tout le monde, vous allez bien? Je suis vraiment désolée pour ce long silence, c’est juste que ces temps-ci, j’ai trop de choses à faire à la fois. Donc c’est un peu difficile pour moi d’être régulière ici mais tout va bientôt s’arranger, je vous le promet😘.

    Et encore une chose: vous êtes ma deuxième famille, merci de toujours me lire car si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à vous et à votre confiance en moi. Merciii💖💖 Que Dieu vous bénisse abondamment💫.

    Alors, rentrons maintenant dans le vif du sujet mes Winners👑

    L’organisme humain est fortement soumis au stress, ce qui implique des douleurs au niveau des muscles ou de l’estomac, ainsi que des céphalées, l’altération du rythme cardiaque… Voici quelques conseils pour une bonne relaxation corporelle que je vous conseille de suivre minitueusement.

    La respiration :

    Il s’agit d’un moyen rapide et accessible pour vaincre la colère et la crispation. Pratiquez-la en respirant profondément, tout en dilatant le ventre(pas le thorax) puis en expirant doucement. Répétez quatre ou cinq fois, puis revenez à une respiration normale.

    Faites cela cinq ou six fois par jour, peu importe où vous vous trouvez : en voiture, au travail, dans une salle d’attente, dans votre lit avant de vous coucher, et ce même en parlant avec quelqu’un.

    Lorsque vous respirez, éfforcez-vous d’esquisser un sourire et n’accordez pas d’importance aux sujets qui vous préoccupent.

    L’exercice physique :

    N’importe quelle sorte d’activité physique, adaptée à votre capacité personnelle et à votre âge, apporte une relaxation physique et mentale.

    L’exercice doit se pratiquer de façon régulière et doit être adapté à chacun. En effet certains parviennent à se relaxer au moyen d’un sport intense alors que pour d’autres une promenade tranquille suffit.

    Le bain qui delaxe :

    L’eau et sa temperature produisent un effet bénéfique sur la relaxation musculaire.

    Un bain simple ou une douche tonifie les muscles. L’hydrothérapie, basée sur l’alternative de l’eau tiède et froide, a un grand effet calmant sur la circulation artérielle et capillaire.

    Les bains d’eau de mer, par leur contenu minéral, stimulent les glandes de sécrétion interne et le métabolisme en général, tout en reposant l’organisme . https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/36411/bienfaits-bains-mer

    La relaxation musculaire :

    La relaxation musculaire ou progressive assure de manière systématique le relâchement des muscles qui souffrent à cause du stress.

    Pratiquez la relaxation étendu(e) sur votre lit ou un tapis de soie. Posez la tête sur un petit oreiller. Consacrez une vingtaine de minute à cette activité. Respirez profondément avant de commencer, en milieu de séance et à la fin de celle-ci. Une musique douce ou d’ambiance peut vous aider à parvenir à une meilleure relaxation.

    Faites les mouvements suivant de tension-relaxation sur les muscles mentionnés ci-après:

    – Serrez les poings. Relâchez-les.

    – Pliez les avants-bras contre les bras. Relâchez-les.

    – Appuyez les bras contre le matelas. Relâchez-les.

    – Étirez les bras le long du corps. Relâchez-les.

    – Pliez les paumes de la main vers l’extérieur. Relâchez-les.

    – Pliez les paumes de la main vers l’interieur. Relâchez-les.

    – Haussez les épaules juxqu’aux oreilles. Relâchez-les.

    – Tournez la tête vers la droite. Ramenez-la au centre.

    – Tournez la tête vers la gauche. Ramenez-la au centre.

    – Levez la tête de l’oreiller. Reposez-la.

    – Fermez les yeux très fortement. Rouvrez-les de façon normale.

    – Pressez la langue contre les dents. Relâchez-la.

    – Contractez les cuisses et les fesses. Relâchez-les.

    https://fr.m.wikihow.com/pratiquer-la-relaxation-musculaire-progressive ou

    https://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-astuces/relaxation-musculaire-etape-incontournable-bien-s-endormir-85269

    Note: Maintenez la tension de quatre à cinq secondes, et la relaxation de cinq à six secondes.

    Nous voici donc à la fin de mon article mes Winners. J’ose croire que mes écrits vous aideront pour un meilleur « mieux-être ».

    À très bientôt pour mon prochain article sur la relaxation de l’esprit ! Et n’oubliez pas de faire un tour sur mon tout dernier article : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/22/je-naime-pas-mon-travail-que-faire/

    Bisou bisou

    Je n’aime pas mon travail, que faire?

    Avec mes propres expériences et les analyses que j’ai eu à éffectuer, je me suis rendue compte que quatre-vingt quinze pourcent des personnes travaillent juste pour l’argent et négligent, ignorent le côté passionnel du travail.

    Pourquoi devrions nous aimer le travail que nous faisons? Pourquoi certaines personnes sont malheureux/ses au travail? Avoir un travail que nous aimons pourra t-il contribuer à notre bonheur et à notre épanouissement personnel?

    Je vous dis tout !

    Vous savez ? Il y a quelques mois, j’avais aussi cette mentalité qui consistait à travailler juste pour avoir de l’argent. Que le travail dans lequel tu excelles soit une passion pour toi ou non, on en a rien à faire.

    Et puis, un jour, j’ai eu comme une révélation. J’ai alors décidé de me consacrer et de donner une place à ma passion, à ce que j’aime faire le plus et qui me permettra de donner du sens à ma vie. Aujourd’hui, je suis très heureuse et épanouie. C’est juste incroyable.

    Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voudrais vous faire part de mon parcours professionnel.

    J’ai eu un Bac A2 et une licence professionnelle en développement communautaire. Comment ai-je opéré le choix d’une telle filière ? Laissez moi d’abord vous dire que c’est pas moi même qui ai choisi. Et oui!! À la base je voulais faire la diplomatie mais vous savez, de nos jours, les parents priorisent plus le côté argent, du coup, insistent pour que tu fasses une filière qui une fois terminée te permettra de trouver du travail pour bien gagner ta vie.

    C’est de cette manière que j’ai laissé la diplomatie pour faire le développement communautaire qui a été choisi par ma mami. Aujourd’hui avec le recul je suis vraiment contente de ce choix parceque c’est un domaine où on apporte de l’aide aux communautés les plus défavorisées et démunies. Toute ma vie, moi je voudrais aider les gens. Donc mine de rien, j’ai eu de la chance parcequ’après tout on a choisi à ma place.

    L’autre chose que j’adore faire et pour lequel j’ai également été aussi découragée depuis toute petite, c’est écrire. Écrire c’est ma vie, j’adore ça. Quand j’écris, plus rien n’existe autour de moi.

    Depuis toute petite, je disais aux parents que je voulais être écrivain, mais j’ai été découragée plus vite que je l’ai dit. Donc jusqu’à ce que j’ai ma licence, je n’écrivais plus du tout, mais j’étais malheureuse, très malheureuse.

    C’est très horrible de ne pas pouvoir faire ce que l’on aime le plus au monde. Alors un jour, j’ai decidé de mettre fin à tout ça et puis bam! J’ai mon propre blog aujourd’hui. Genial n’est-ce pas?

    Enfin, je fais actuellement mon master en entreprenariat dans le domaine de l’écologie. Contribuer à la protection de l’environnement a toujours été une passion pour moi.

    Donc si vous m’avez bien suivi, tout ce que je fais aujourdhui, sur le plan professionnel et personnel, sont toutes des choses que j’aime et pour lesquelles j’éprouve de l’amour , de la passion et du plaisir. J’ai déjà essayé de faire des choses que j’aime pas forcément, et sans vous mentir, ça m’ennuie, je me lasse très vite et je finis toujours par abandonner.

    Ceux qui ont lu cet article ont aussi lu : les cinq dimensions d’une vie reussie et heureuse :

    Je n’aime pas mon travail, que faire?

    C’est une situation pas très commode que je ne souhaite à personne de vivre. Mais malheureusement c’est très courrant aujourd’hui dans notre société. Du coup à un moment donné, certains n’en peuvent plus du tout, parcequ’ils sont pas épanouies, pas heureux/se.

    À cause de l’argent, ils se lancent juste dans des domaines d’activités qui n’ont rien à avoir avec leur talent ou leur raison d’être. Ils banalisent totalement le sens de leur vie et leur mission sur terre.

    Tu n’aimes pas ton travail, que faire ? Bon bah, je me demande s’il n’est pas encore trop tard ? Mais non je ne pense pas, il est encore tant pour toi, de faire un petit détour, de revenir en arrière, de changer de métier, de travail, d’être heureux/se et épanouis dans ce que tu fais et enfin trouver un sens à ta vie.

    Cette partie m’amène à vous donner deux exemples qui m’ont marqué quand je lisais ce magnifique livre : « Donner du sens à sa vie : Un défi pour chacun de Rosette Poletti et Barbara Dobbs ».

    Première exemple : Anne

    Après une formation de secrétariat , Anne trouve un emploi qui l’a satisfait, puis elle fait la connaissance d’un jeune homme avec qui elle se marie et a deux enfants. Enchantée par son rôle d’épouse et de mère, elle travaille à temps partiel et vit heureuse durant plusieurs années. Le sens de sa vie ? Pour elle c’était clair. Il s’agissait d’élever des enfants afin qu’ils deviennent des adultes responsables.

    Cependant vers la quarantaine, une insatisfaction grandissante se manifeste chez Anne. Ses enfants ont grandi, ils ont moins besoins d’elle, son marie passe beaucoup de temps au travail où il a accepté de grande responsabilités. Anne ne voit plus le sens de sa vie qui lui semblait si clair quinze ans auparavant. C’est à la lecture d’un livre sur le bouddhisme tibétain qu’elle trouve quelques réponses.

    Elle entreprend une retraite qui lui fait vivre une expérience spirituelle intense. A partir de ce moment, elle donne un autre sens à sa vie. Elle devient une ardente pratiquante du bouddhisme et tente, au quotidien, de donner du sens à sa vie en pratiquant la compassion plutôt que simplement à travers l’éducation de ses enfants.

    Elle finira par comprendre une phrase de Viktor Frankl qu’elle avait lu dans sa jeunesse : << Ce n’est pas le fait d’avoir des enfants qui donne sens à la vie, c’est le fait de vivre ici et maintenant ce pourquoi on est fait, ce à quoi on est appelé. Mettre au monde des enfants comme but de la vie, c’est repousser le problème du sens d’une génération à l’autre. C’est tout. >>

    Deuxième exemple : Stéphane

    Stéphane, qui avait décidé à l’âge de trente huit ans, quitter l’enseignement pour reprendre un domaine agricole en France, parlait aussi des années durant lesquelles, il avait dû, lui et sa famille, << manger de la vache enragée >>.

    Cependant, son choix était fait pour des raisons phylosophiques et éthiques, il désirait cultiver la terre et vivre simplement plus près de la nature. Il n’était pas d’accord pour offrir à ses enfants << la violence urbaine et les jeux vidéo pour tout horizon >> et pour être en harmonie avec leurs options, son épouse et lui même avaient fait << le grand saut >>.

    Des histoires comme ça, j’en ai pleins. Quand vous vous trompez de travail, quand vous n’arrivez plus à un moment donné, à trouver du sens à votre vie, posez-vous et demandez-vous ce qui vous rendrait le plus heureux/se.

    Donc à toi qui n’est pas épanouie au travail, c’est pas encore trop tard. La décision te revient cwr rien ne vaut cette sensation que l’on ressent quand on trouve le sens de sa vie, sa raison de vivre, sa mission sur terre.

    Regardez Brus Jenner par exemple, pendant longtemps il a été malheureux, parcequ’il ne se sentait pas lui même et ne trouvait aucun sens à sa vie. Mais aujourd’hui, il est très heureux et grâce à son expérience, il aide les autres autour de lui. Voilà ce que s’est que d’être heureux, épanouis et utile.

    Vous pouvez faire un tour sur les liens ci-dessous, vous y trouverez des astuces éfficaces vous indiquant comment faire pour vous épanouir au travail : https://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Aimer-son-travail

    https://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Aimer-son-travail/Articles-et-Dossiers/Ils-aiment-leur-travail

    Pourquoi certains sont malheureux/ses à leur travail?

    La plus part des personnes sont malheureux/se à leur travail, parcequ’ils n’aiment pas ce qu’ils font, ils éprouvent parfois de la colère quand ils le font, ils s’ennuient même dès fois, ils le font juste pour leur salaire, pour l’argent. Et la conséquence qui résulte de tout ça, c’est qu’ils ne le font pas bien, ce qui peut leur valoir des licenciements et autres. Ils n’éprouvent aucun plaisir, aucune passion pour ce qu’ils font. Ils le font juste par obligation.

    Pourquoi devrions-nous aimer notre travail ? Quels avantages pour nous ?

    Nous devons aimer le travail que nous faisons parcequ’il contribue à notre épanouissement personnel. On est heureux/se, on se sent utile dans le monde, on trouve enfin sa place, on est comblé/e, on travaille toujours avec le sourire aux lèvres. Travailler devient un plaisir. Et du coup, on le fait bien et on a des résultats de qualités.

    Au passage, je vous invite à aller lire mon article sur Donner du sens à sa vie : Un défi pour chacun de Rosette Poletti et Barbara Dobbs . Ça va beaucoup vous aider. Je vous assure.

    Que pouvons-nous alors retenir de tout ça? Nous ne devons plus nous préoccuper seulement du fait d’avoir un travail. Nous devons chercher à consacrer notre temps, notre énergie pour des choses qui nous passionnent. Car c’est cela trouver et donner du sens à sa vie.

    Si toi, ta passion c’est d’aider les gens comme moi, trouves toi un travail où tu ne ferais que ça. Si ta passion, c’est de créer des tenues, alors travailles dans le domaine de la couture. Au moins les gens vous aimerons pour votre différence et pour l’amour que vous mettez dans ce que vous faites.

    Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager autour de vous.

    Bisou bisou💖

    « Tu n’arriveras jamais à rien… » 👵 Eleonore Bridge

    Hello tout le monde, vous allez bien j’espère. Aujourd’hui je vous mets textuellement le message que véhiculait l’email d’ Elonore Bridge, une bloggueuse super talentueuse que j’ai rencontré et qui me coach de temps à autres par des messages de motivation, de confiance en soi et autres…

    Quand j’ai lu son e-mail, j’ai été touchée par son histoire alors j’ai décidé de l’a partager avec vous.

    Pour en savoir un peu plus sur elle, je vous invite à aller faire un tour sur son blog :

    Qui est Eleonore Bridge ?

    https://www.leblogdelamechante.fr/

    « Mademoiselle vous n’arriverez jamais à rien » ricanait la maîtresse en jetant mon cahier à mes pieds devant toute ma classe de CE2. J’avais 10 ans et j’étais dans la lune, toujours à rêvasser, tête en l’air et apparemment promise à aucun avenir selon madame Guédès.

    Est-ce que parfois tu as l’impression toi aussi que tu ne vas pas y arriver ? Les madames Guédès on en croise plein, on en a même souvent une au fond de soi qui nous dit que c’est impossible.

    Laisse moi te dire qu’il ne faut pas écouter ces oiseaux de malheur : beaucoup de choses nous empêchent d’aller au bout de nos projets persos. Et ces bloquages ne sont pas si difficile que ça a débusquer et à changer. Si si je te jure !

    Je suis toujours une énorme flemmarde, pour tout, surtout le soir.
    J’ai toujours du mal à me lever le matin.
    Je suis tête en l’air, j’oublie souvent plein de choses
    Je doute de moi en permanence.
    Mais au diable la fatalité :

    J’ai du mal à me lever le matin : j’ai appris à faire avec et juste à limiter la casse pour que ça ne me pourrisse pas le reste de la journée.

    Je suis tête en l’air : j’ai développé plein de techniques pour ne rien oublier et ça m’a rendue hyper organisée au quotidien.

    Je suis flemmarde : j’ai appris à comprendre ce travers pour tirer le meilleur de moi même sans avoir à me forcer en développant des routines qui libèrent mon esprit de la corvée de réfléchir à des tâches quotidiennes.

    Ma vie a changé le jour où j’ai décidé d’adapter mon quotidien à ma façon de fonctionner au lieu d’essayer de faire comme tout le monde.
    Tout est devenu plus simple et j’ai arrêté de me prendre la tête tous les jours.

    J‘arrive très bien à mener de front tous mes projets, parce que j’ai appris à mettre mon quotidien en pilote automatique pour que ça roule tout seul. Eleonore Bridge💖.

    Alors que voulait elle me dire par là?? Elle voulait tout simplement me faire comprendre que bah on aura toujours des personnes qui nous dévaloriseront, mais l’important c’est de se faire confiance à un moment donné et de se rendre compte du potentiel humain qu’on possède.

    Plus les gens vous dénigrent, vous sous-estiment, plus vous devriez être capable de tirer profit de tout ça et de leur fermer leur clapet. Moi ce sont tous ces critiques qui font ma force aujourd’hui.

    Je vous invite donc à prendre conscience , parceque vous êtes capables de beaucoup de choses, moi je vous le dis : mettez les critiques négatifs de côté, les avis des jaloux de côté, la peur de se lancer, etc. Quoi que vous fassiez les gens parleront toujours et feront tout pour vous voir échouer mais c’est pas une raison pour tout laisser tomber.

    J’espère que cet article vous a motivé même si c’est pour opérer qu’un petit changement dans votre vie.

    N’hésitez pas à aller faire un tour sur mon article que voici : https://shesabrii.wordpress.com/2019/01/12/ne-vous-limitez-jamais-aux-idees-et-aux-pensees-des-autres-la-preuve-ici👇/

    Bisou bisou et à plus pour mon prochain article!