Comment améliorer votre vie sexuelle en couple ?

« Nous ne sommes pas riches de nos Biens, mais notre vraie Richesse, ce sont les Personnes dont nous avons Impacté la Vie…Qui as-tu impacté jusque-là? » M. Jass

Hello mes Winners, j’espère que vous allez super bien et que votre semaine, vous l’avez terminé avec brio. Dans mon article de ce jour, j’aborde la sexualité beaucoup plus précisément la sexualité en couple.

Une vie sexuelle équilibrée est source de santé mentale. Les personnes qui ont une vie sexuelle saine sont de meilleure humeur, cultivent une meilleure entente dans leur vie de couple, et risquent moins de souffrir de dépression et d’anxiété. Je vous donne ici quelques astuces pour l’améliorer.

La sexualité, en plus de sa fonction reproductrice, apporte au couple jouissance et plaisir, entraîne un rapprochement émotionnel très profond et le désir d’être agréable à l’autre.

La sexualité bienfaisante est beaucoup mieux que le coït. Elle implique des jeux érotiques, de la tendresse et de l’humour. Mais elle est surtour fondée sur l’amour et le respect mutuel.

Comment améliorer votre vie sexuelle?

Parler de sexualité avec votre conjoint.

Bien que cela puisse être gênant au départ, parlez de vos préférences sexuelles et essayez de comprendre les désirs et aspirations de votre conjoint. Cela vous permettra de parvenir à un accord plus satisfaisant.

Souvenez-vous de vos différences.

La sexualité chez l’homme et la femme est différente et complémentaire. Si vous êtes une femme, rappelez-vous que la sexualité est une passion pour l’homme. Si vous êtes un homme, comprenez que la sexualité est quelque chose de romantique pour la femme.

Consacrez du temps et des efforts.

Vous ne pouvez pas jouir pleinement de votre sexualité si vous n’êtes pas disposé à y consacrer tout le temps nécessaire. Le temps est très important pour les femmes (et dans une grande mesure aussi pour les hommes). Le plaisir se construit peu à peu pour culminer après un jeu amoureux prolongé de baisers et de caresses. Bien plus, le jeu amoureux est optimal lorsque la relation est libre de conflits et de pressions.

Cultivez l’estime de soi.

L’estime de soi est étroitement liée à la sexualité. Donc, cultivez votre estime de soi, en ne vous considérant pas comme inferieur. Par ailleurs, assurez-vous que votre partenaire se sent à laise avec lui même(ou avec elle même) et qu’il ait une bonne image de lui. Parlez de ses réussites, de ses particularités et ne vous fatiguez jamais de lui déclarer votre amour.

Eviter la monotomie.

Abandonnez l’habitude de faire l’amour de manière fixe et prévisible. Choisissez des endroits différents, essayez des positions diverses et surprenez votre partenaire en lui faisant des avances sexuelles inattendues, mais jamais abusives.

Évitez la sexualité irresponsable.

Gardez ceci à l’esprit :

– Attention aux changements de partenaire. Beaucoup trouvent agréable de changer de partenaire, mais une relation stable offre de meilleurs résultats. Changer de partenaires entraine des risques importants : maladie sexuellement transmissible, soufrrance psychique, sentiment de culpabilité, troubles divers et familiaux.

– Le sexe peut devenir une obssession. La sexualité s’exprime par une grande pulsion qui doit être contrôlée par la volonté. Une sexualité débridée peut absorber la plus grande part du temps et l’énergie dont on dispose.

– N’utilisez pas le sexe comme un instrument de pression. Le rapport sexuel doit se donner et s’offrir avec générosité et amour, sans intentions cachées ni chantage. Les affirmations telles que :  » Nous ne ferons pas l’amour jusqu’à ce que tu… « , dénotent un manque d’éthique et de compréhension de ce qu’est vraiment la sexualité.

Nous voilà donc à la fin de mon artcile. J’espère qu’avec tous ces conseils que j’ai apporté, vous aurez une vie sexuelle meilleure et saine.

N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article portant sur l’identité visuelle. Elle se révêle être un vrai atout pour la visibilité et le succès de votre entreprise. Voici le lien pour y accéder : https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/20/identite-visuelle/

Bisou bisou

Le divorce

Hello la team, vous allez bien ? Je suis très heureuse de vous retrouver sur un nouvel article aujourd’hui. Je voudrais parler de quelquechose qui touche et fait souffrir bon nombre de personne et de famille. Et oui, il s’agit du divorce.

Comme vous le savez j’adore beaucoup lire. Parmis les nombreux livres que j’ai parcouru, il y a celui de Juliàn MELGOSA « Un esprit positif » que j’ai constamment sur moi et qui m’aide au quotidien. J’en avais déjà parlé dans l’un de mes articles.

Les termes et sujets qui y sont développés sont justes géniaux. Dans ce livre, ils ont abordé le divorce et  » les quelques petites choses que j’ai apprise « , je voudrais les partager avec vous espérant que cela puisse vous aider.

Rentrons donc dans le vif du sujet…

Le divorce


Alors, par où commencer ?  Moi j’ai jamais été victime du divorce, je l’ai jamais vécu, encore heureux car mes parents se sont jamais mariés. Par contre j’ai été victime d’une séparation de l’un des menbres de ma famille et je vous jure j’ai été dégoûtée par le mariage. J’en suis arrivée à la conclusion que je voudrais pas me marier. Mais aujourd’hui ça a déjà changé parceque j’ai compris beaucoup de chose et c’est pas parcequ’un proche à moi en est arrivé là que moi aussi je divorcerai un jour.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Divorce

Très fréquemment, les personnes victimes du divorce sont confrontées à pas mal d’émotions  : 

  • La tristesse
  • La colère
  • Le remords
  • Le sentiment d’échec
  • La rage
  • La culpabilité
  • L’insécurité
  • La sensation d’isolement
  • La sous-estimation de soi
  • La perte d’identité

Les habitudes et les comportements subissent aussi des changements. Par exemple, ceux qui subissent les effets du divorce peuvent agir par impulsion (ou s’enfoncer dans l’inactivité), perdre l’appétit (ou manger de manière insatiable), consommer des boissons alcoolisées ou utiliser d’autres substances psycho-actives, mal dormir et courir le risque d’avoir des accidents par manque d’attention et de concentration.

Ces expériences sont typiques face à une perte. Et cela est dû au fait que le divorce, qui est très souvent une libération, et aussi une perte :  du compagnon/compagne, des biens, d’un style de vie en commun, de l’identité, d’argent, d’un réseau d’amitiés, d’une source d’estime de soi, et de projets en commun pour le futur. Les hommes autant que les femmes éprouvent les sentiments  désagréables du divorce.

Le divorce affecte aussi les enfants


Les enfants supportent toujours une partie navrante du divorce de leurs parents. Dans l’immense majorité des cas, l’effet est temporaire( environ deux ans à partir de la séparation), bien que dans certains cas, le divorce puisse laisser des marques pour toute la vie.

Comment l’expliquer aux enfants  ?


À l’exception de ceux de moins de trois ans, les enfants ont droit à une explication adaptée à leur âge. Il ne s’agit pas d’une tâche facile, mais elle doit se faire. Les conseils suivants vous aideront à l’accomplir : 
  • Choisissez un moment de tranquillité.
  • Pensez à ce que vous allez dire.
  • Ne dites pas tout d’une fois.
  • Préparez vous aux questions.

http://www.enfant-encyclopedie.com/divorce-et-separation/selon-experts/consequences-de-la-separation-ou-du-divorce-pour-les-enfants

Comment prévenir le divorce ?


Dans la mesure du possible, il vaut mieux prévenir le divorce en appliquant des remèdes et de la bonne volonté avant que le problème relationnel n’atteigne un niveau impossible à supporter.

-Ne vous inclinez pas devant les conflits  :  face à un conflit, cherchez le dialogue et évitez de parler du problème dans des moments de colère. Au lieu de présenter des problèmes, trouvez des solutions  :

-Alimentez la relation avec des petites attentions amoureuses.

-Partagez la charge familiale :  qu’il s’agisse du travail professionnel, des tâches ménagères ou de prendre soin des enfants, apportez votre aide pour chacune de ces charges.

-Ne croyez pas que votre relation doit être semblable à un compte de fée.

-Ne pas abandonner la relation intime (le rapport sexuel)  :  ne méprisez pas cet aspect et essayez de satisfaire votre compagnon/ compagne.

-Cherchez de l’aide à l’extérieur : quand il n’y a pas de solution apparente aux difficultés, le couple doit chercher l’aide d’une personne impartiale ( conseiller conjugal, psychologue, directeur spirituel ou personne d’expérience et de confiance) qui peut agir comme arbitre et guide pour sauver et fortifier la relation du couple.
    https://www.jerecuperemonex.com/sauver-mon-couple/eviter-le-divorce/


    Comment survivre au divorce ?


    Lorsqu’il n’est pas possible de sauver le mariage, le divorce est une option imparfaite qui requiert un bon degré de résilience. Il vous convient d’appliquer les suggestions suivantes pour affronter le dur chemin du divorce : 

    • Cherchez de l’aide  :  il est très difficile daller de l’avant dans la solitude. Vous avez besoin de chercher une personne très proche avec qui parler et partager vos détresses quotidiennement. Vos enfants ne sont pas une option : ils ne peuvent pas essuyer vos larmes.

    • Tenez les reines de votre vie :  prenez la ferme décision que vous allez diriger votre vie et ne pas la laisser à la merci des circonstances et des sentiments qui vous assaillent.

    • Canalisez vos sentiments  :  les sentiments et les émotions surgissent fréquemment.Vous devez être préparé/e à les diriger correctement.

    • Protégez votre repos :  le sommeil régulier et réparateur est essentiel pour entretenir votre santé mentale.

    • Alimentez vous bien  :  la perte d’appétit est un des symptômes les plus dangereux du stress en rapport avec le divorce.

    • Faites de l’exercice physique :  l’exercice physique qui vous fatigue et qui vous fait transpirer est un remède idéal contre les symptômes dépressifs, qui sont ceux dont souffrent le plus les personnes en instance de divorce.

    • Développez la spiritualité  :  maintenir son esprit en forme est une manière très sage d’agir lorsque votre courage passe par des moments délicats. Priez Dieu, lisez et méditez les pages de la Bible, participez à des rencontres spirituelles avec d’autres personnes.
    https://www.psychologies.com/Couple/Crises-Divorce/Separation/Articles-et-Dossiers/Surmonter-le-traumatisme-du-divorce

    En petit bonus 👇

    La relation avec votre ex-conjoint

    Beaucoup voudraient effacer l’étape précédente et commencer une nouvelle vie, mais cela est impossible  :  les enfants continuent à être les enfants des deux et les responsabilités envers eux peuvent se prolonger pendant des années. Il convient d’accepter la réalité et de vivre une relation cordiale avec votre << ex >>  : 

    • Dialoguez en privé et sur un terrain neutre.
    • Conduisez vous de façon sérieuse , naturelle et correcte.
    • Exprimez les accords par écrit.
    • Souvenez vous que ce sont vos enfants qui souffrent des plus grands dommages.
    • Recherchez quelqu’un qui aide à arbitrer les différences.
    • Soyez fiable et fidèle à vos engagements.

    Si vous êtes en instance de divorce, vous devez comprendre que toutes ces expériences sont normales et qu’elles ne dureront pas toujours. Tous les signes passeront avec un peu de temps, de la patience et le soutien de votre famille et de vos amis.

    Bon voilà mes chers lecteurs, je tiens encore à préciser que tout ce que j’ai eu à donner comme conseils est tiré du livre « Un esprit positif » de Juliàn MELGOSA . Si vous aviez des points d’ombres, laissez les en commentaires et je m’occupe de vous satisfaire.
    Allez bisou bisou💖💖💖💖

    N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article :  Pourquoi je tombe toujours sur les pires mecs ?
    https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/12/pourquoi-je-tombe-toujours-sur-les-pires-mecs/