Des couleurs pour mieux vivre

Hello mes Winners ! La forme? Alors, j’ai fait une découverte incroyable lors de mes lectures et je m’en voudrais toute ma vie si je ne l’a partageais pas avec vous.

Les couleurs peuvent être d’une grande importance pour nous dans nos moments difficiles.

Il est connu que certaines couleurs produisent des sensations qui se traduisent par des sécrétions glandulaires et des modifications de la pression sanguine. C’est pourquoi on parle de chromothérapie.

Le Rouge:

Couleur chaude qui favorise la décharge d’adrénaline, augmente la pression artérielle et stimule le flux sanguin, invite à l’activité et au dynamisme . Cette couleur est recommandée pour les personnes découragées et pour les timides.

L’Orange :

Mélange du rouge et du jaune, qui atténue la force de la première couleur sans l’annuler. Cette nuance incite à l’optimisme et à l’activité. C’est une teinte énergétique, brillante et chaleureuse.

Le Jaune :

Idéal pour les personnes deprimés à cause de sa luminosité. Accueillant lorsqu’il est mélangé avec un ton rouge. La joie qu’il procure pousse à l’optimisme. En excès, comme pour la lumière, il finit par fatiguer.

Le Bleu :

Couleur froide qui incite à la sérénité et à la relaxation. Il diminue la pression artérielle et relaxe le métabolisme. Lorsqu’une personne se sent nerveuse, il est recommandé qu’elle s’entoure d’objets dans les tonalités bleues.

Le Vert :

Couleur très harmonieuse, formée par le bleu et le jaune, qui favorise un état d’esprit serein. C’est la couleur de la nature dans laquelle nous trouvons le repos, et c’est un antidote au stress.

Le Blanc :

Contrairement au noir, il contient toutes les couleurs dans la même proportion. Par conséquent il est synonyme d’équilibre, souligne les défauts et donne une impression de pureté et de simplicité.

Le Violet :

Très utilisé dans les milieux réligieux car elle induit au silence, à la sérénité et à la concentration. Une exposition excessive à cette couleur peut se révéler déprimante, car c’est une couleur qui intimide.

Le Noir :

C’est en realité l’abscence de couleur. Il indique la sobriété, le peu de nuances et, par conséquent, la discipline et l’autonomie. Il inspire la tristesse du fait que comme toutes les couleurs sombres, dont il est la plus sombre, il enferme l’espace et le fait paraître plus petit, ce qui peut incommoder et même oppresser.

Choisissez des couleurs appropriés et entourez-vous d’elles, ou recherchez dans la nature les tons qui influent positivement sur votre état d’âme.

Nous voici donc à la fin de mon article. Dites moi en commentaire si vous avez appri quelquechose de nouveau. Si oui? Quoi?

N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon dernier article : https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/11/jai-donne-ma-toute-premiere-formation/

Bisou bisou

Mondukpè🌸

Publicités

J’ai donné ma toute première formation !

Coucou mes Winners…vous allez bien j’espère. Alors j’ai donné ma toute première formation il y a juste quelques jours.

Et franchement ce fût une expérience unique pour moi que je voudrais partager avec vous.

N’hésitez également pas à partager avec moi vos toutes premières expériences en commentaire.

C’était le dimanche soir, j’étais dans mon lit devant un film « COCO »( c’est un dessin animé 3D que j’adore regarder car j’aime beaucoup l’énergie qu’il dégage, je vous conseille d’aller le suivre quand vous aurez un petit bout de temps ) quand à vingt trois heures, j’ai reçu un message de mon Manager.

Le message disait que j’allais donner une formation sur le Marketing Classic et Digital et la Gestion des Réseaux Sociaux le mardi sept Mai à treize heure. J’ai sauté de mon lit ! je me suis mise à chanter , à danser et tout. Franchement j’étais aux Anges.

Je suis allée voir ma mère pour lui annoncer la nouvelle et c’est là mes doutes ont commencé😱…Elle m’a fait << C‘est bien mais est-ce que tu pourras assurer? Je pense que c’est encore trop tôt. >> Je suis tout de suite redescendue de mes nuages, je me suis mise à douter. Mais cela ne m’a quand même pas empêcher de couper le film que je regardais et de commencer par préparer la communication. Tellement j’étais excitée à l’idée.😁

Mes émotions…

La pression, le stress, j’en pouvais plus. J’ai même à un moment donné demandé à mes contacts sur les réseaux sociaux des astuces pour gérer le stress. Parceque quand une personne vous confie quelquechose d’aussi énorme, c’est qu’elle croit en vous et sait que vous pouvez le faire.

Du coup, de peur de déçevoir cette personne, je stressais encore plus. Et je n’avais qu’une journée pour me préparer et surtout pour ASSURER !

C’est quelquechose que je n’avais jamais fait de toute ma vie et que je n’aurais jamais pensé faire un jour parceque j’étais une fille super crispée, timide , réservée et je ne réagissais jamais en classe. J’avais toujours peur, ma voix tremblait à chaque fois que je prenais la parole par obligation.

Donc imaginez, je n’ai été prévenue qu’à la dernière minute. Mais en même temps je me suis automatiquement dit que c’était une opportunité en or et au fond de moi je savais que je pouvais assurer et c’est ce que j’ai fait.

Oh trop contente !

Ce n’est pas facile de se tenir devant un public, devant des personnes qu’on ne connais pas, qu’on a jamais vu et de leur parler.

J’ai stressé jusqu’au jour de la formation. Même là-bas j’étais toujours stressée, j’avais super peur. La seule chose que je voulais, c’était d’en finir.

Mais à partir du moment où j’ai pri la parole, j’avoue, au début j’étais un peu stressée mais après je me suis sentie à l’aise, j’ai fait ce que j’avais à faire. C’était mon moment à moi, mon moment de briller et de rendre fière celui qui m’a sollicité. Je suis rentrée chez moi le sourire aux lèvres le jour là.

Qu’est ce que j’ai apprécié lors de cette formation que j’ai donné pour ma toute première fois?

Les gens m’écoutaient, ils étaient attentifs à ce que je disais, prenaient des notes, c’était quand même incroyable de voir que j’avais quelquechose à donner, des connaissances à partager.

Mais entre nous, dites moi, qui ne serait pas contente d’avoir une jolie fille comme moi pour donner des formations?

😁Non mais je déconne, désolée si je fais un peu ma Star, C’est l’émotion .

À la fin de la formation, l’un de mes collègues me dit: « deviens formatrice, vas voir le directeur du cabinet et dis-lui ».

Je me suis encore dit : s’il me dit ça, c’est que j’ai assuré.

Alors pourquoi je vous raconte tout ça?

Personne n’est né avec quoi que soit. Vous pouvez tout faire si vous ne vous fixez pas de limite. Votre propre limite c’est vous même. Si on m’avait dit il y a de cela deux ans que j’allais me mettre devant un public et m’exprimer j’aurais dit NON. Même mes camarades avec qui j’ai été à l’école et à l’université, n’en reviendraient pas.

Vous êtes capables de choses incroyables. Vous pouvez réaliser vos rêves les plus fous si vous le voulez vraiment. Dieu nous a doté de tout déjà. Le regard des autres, les critiques je n’y fais plus attention , je ne garde que celles qui me permettent de devenir encore plus meilleur que ce que je ne suis déjà.

Ne laissez personne décidé à votre place. Faites ce que vous aimez, car vous seuls savez où vous voulez aller. Croyez en vous et vous déplacerez des montagnes. J’en suis la preuve vivante et cela ne vient que de commencer.

Hello, vous êtes toujours là? J’ose croire que mon expérience vous aidera et vous fera prendre conscience de vos potentialités, car si moi j’ai pu le faire c’est que vous le pouvez aussi.

N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon dernier article :
https://shesabrii.wordpress.com/2019/05/01/la-relaxation-du-corps/

Bisous bisous

La relaxation du corps

Hello tout le monde, vous allez bien? Je suis vraiment désolée pour ce long silence, c’est juste que ces temps-ci, j’ai trop de choses à faire à la fois. Donc c’est un peu difficile pour moi d’être régulière ici mais tout va bientôt s’arranger, je vous le promet😘.

Et encore une chose: vous êtes ma deuxième famille, merci de toujours me lire car si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à vous et à votre confiance en moi. Merciii💖💖 Que Dieu vous bénisse abondamment💫.

Alors, rentrons maintenant dans le vif du sujet mes Winners👑

L’organisme humain est fortement soumis au stress, ce qui implique des douleurs au niveau des muscles ou de l’estomac, ainsi que des céphalées, l’altération du rythme cardiaque… Voici quelques conseils pour une bonne relaxation corporelle que je vous conseille de suivre minitueusement.

La respiration :

Il s’agit d’un moyen rapide et accessible pour vaincre la colère et la crispation. Pratiquez-la en respirant profondément, tout en dilatant le ventre(pas le thorax) puis en expirant doucement. Répétez quatre ou cinq fois, puis revenez à une respiration normale.

Faites cela cinq ou six fois par jour, peu importe où vous vous trouvez : en voiture, au travail, dans une salle d’attente, dans votre lit avant de vous coucher, et ce même en parlant avec quelqu’un.

Lorsque vous respirez, éfforcez-vous d’esquisser un sourire et n’accordez pas d’importance aux sujets qui vous préoccupent.

L’exercice physique :

N’importe quelle sorte d’activité physique, adaptée à votre capacité personnelle et à votre âge, apporte une relaxation physique et mentale.

L’exercice doit se pratiquer de façon régulière et doit être adapté à chacun. En effet certains parviennent à se relaxer au moyen d’un sport intense alors que pour d’autres une promenade tranquille suffit.

Le bain qui delaxe :

L’eau et sa temperature produisent un effet bénéfique sur la relaxation musculaire.

Un bain simple ou une douche tonifie les muscles. L’hydrothérapie, basée sur l’alternative de l’eau tiède et froide, a un grand effet calmant sur la circulation artérielle et capillaire.

Les bains d’eau de mer, par leur contenu minéral, stimulent les glandes de sécrétion interne et le métabolisme en général, tout en reposant l’organisme . https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/36411/bienfaits-bains-mer

La relaxation musculaire :

La relaxation musculaire ou progressive assure de manière systématique le relâchement des muscles qui souffrent à cause du stress.

Pratiquez la relaxation étendu(e) sur votre lit ou un tapis de soie. Posez la tête sur un petit oreiller. Consacrez une vingtaine de minute à cette activité. Respirez profondément avant de commencer, en milieu de séance et à la fin de celle-ci. Une musique douce ou d’ambiance peut vous aider à parvenir à une meilleure relaxation.

Faites les mouvements suivant de tension-relaxation sur les muscles mentionnés ci-après:

– Serrez les poings. Relâchez-les.

– Pliez les avants-bras contre les bras. Relâchez-les.

– Appuyez les bras contre le matelas. Relâchez-les.

– Étirez les bras le long du corps. Relâchez-les.

– Pliez les paumes de la main vers l’extérieur. Relâchez-les.

– Pliez les paumes de la main vers l’interieur. Relâchez-les.

– Haussez les épaules juxqu’aux oreilles. Relâchez-les.

– Tournez la tête vers la droite. Ramenez-la au centre.

– Tournez la tête vers la gauche. Ramenez-la au centre.

– Levez la tête de l’oreiller. Reposez-la.

– Fermez les yeux très fortement. Rouvrez-les de façon normale.

– Pressez la langue contre les dents. Relâchez-la.

– Contractez les cuisses et les fesses. Relâchez-les.

https://fr.m.wikihow.com/pratiquer-la-relaxation-musculaire-progressive ou

https://www.femininbio.com/sante-bien-etre/conseils-astuces/relaxation-musculaire-etape-incontournable-bien-s-endormir-85269

Note: Maintenez la tension de quatre à cinq secondes, et la relaxation de cinq à six secondes.

Nous voici donc à la fin de mon article mes Winners. J’ose croire que mes écrits vous aideront pour un meilleur « mieux-être ».

À très bientôt pour mon prochain article sur la relaxation de l’esprit ! Et n’oubliez pas de faire un tour sur mon tout dernier article : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/22/je-naime-pas-mon-travail-que-faire/

Bisou bisou

Je n’aime pas mon travail, que faire?

Coucou, vous allez bien j’espère??? Moi ça va super. Avant de commencer, dites-moi en commentaires si vous êtes épanouis dans vos boulots respectifs.

Dans mon article-ci, je voudrais aborder le côté passionnel du travail parceque je me suis rendue compte que beaucoup travaillent juste pour l’argent, pour pourvoir subvenir à leurs besoins au quotidien.

Mais vous savez il y a de cela quelques semaines, j’étais dans la même situation et puis un jour, j’ai decidé de me consacrer totalement et uniquement à ce que j’aime faire et à ce qui pourra me permettre de donner du sens à ma vie. Plus qu’une révélation, j’en suis très heureuse et épanouie aujourd’hui. C’est jsute incroyable.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voudrais vous faire part de mon parcours professionnel.

Alors j’ai eu un Bac A2 et une licence en développement communautaire. Comment ai-je opéré le choix d’une telle filière ? Laissez d’abord vous dire que c’est pas moi même qui ai choisi. Et oui!! À la base je voulais faire la diplomatie mais vous savez, de nos jours, les parents priorisent plus le côté argent, du coup, insistent pour que tu fasses une filière qui une fois terminée te permettra de trouver du travail pour bien gagner ta vie.

C’est de cette manière que j’ai laissé la diplomatie pour faire le développement communautaire qui a été choisi par ma mami. Aujourd’hui avec le recul je suis vraiment contente de ce choix parceque c’est un domaine où on apporte de l’aide aux communautés les plus défavorisées et démunies. Toute ma vie, moi je voudrais aider les gens. Donc mine de rien, j’ai eu de la chance parcequ’après tout on a choisi à ma place.

L’autre chose que j’adore faire et pour lequel j’ai également été aussi découragée depuis toute petite, c’est écrire. Écrire c’est ma vie, j’adore ça. Quand j’écris, plus rien n’existe autour de moi.

Depuis toute petite, je disais aux parents que je voulais être écrivain, mais j’ai été découragée plus vite que je l’ai dit. Donc jusqu’à ce que j’ai ma licence, je n’écrivais plus du tout, mais j’étais malheureuse, très malheureuse.

C’est très horrible de ne pas pouvoir faire ce que l’on aime le plus au monde. Alors un jour, j’ai decidé de mettre fin à tout ça et puis bam! J’ai mon propre blog aujourd’hui. Genial n’est-ce pas?

Enfin, je fais actuellement mon master en entreprenariat dans le domaine de l’écologie. Et oui j’ai un réel passion pour la nature également.

Donc si vous m’avez bien suivi, tout ce que je fais aujourdhui, sur le plan professionnel et personnel, sont toutes des choses que j’aime et pour lesquelles j’éprouve de l’amour , de la passion et du plaisir. J’ai déjà essayé de faire des choses que j’aime pas forcément, et sans vous mentir, ça m’ennuie, je me lasse très vite et je finis toujours par abandonner.

Je n’aime pas mon travail, que faire?

C’est une situation pas très commode que je ne souhaite à personne de vivre. Mais malheureusement c’est très courrant aujourd’hui dans notre société. Du coup à un moment donné, certains n’en peuvent plus du tout, parcequ’ils sont pas épanouies, pas heureux/se.

À cause de l’argent, ils se lancent juste dans des domaines d’activités qui n’ont rien à avoir avec leur talent ou leur raison d’être. Ils banalisent totalement le sens de leur vie et leur mission sur terre.

Tu n’aimes pas ton travail, que faire ? Bon bah, je me demande s’il n’est pas encore trop tard ? Mais non je ne pense pas, il est encore tant pour toi, de faire un petit détour, de revenir en arrière, de changer de métier, de travail, d’être heureux/se et épanouis dans ce que tu fais et enfin trouver un sens à ta vie.

Cette partie m’amène à vous donner deux exemples qui m’ont marqué quand je lisais ce magnifique livre : « Donner du sens à sa vie : Un défi pour chacun de Rosette Poletti et Barbara Dobbs ».

Première exemple : Anne

Après une formation de secrétariat , Anne trouve un emploi qui l’a satisfait, puis elle fait la connaissance d’un jeune homme avec qui elle se marie et a deux enfants. Enchantée par son rôle d’épouse et de mère, elle travaille à temps partiel et vit heureuse durant plusieurs années. Le sens de sa vie ? Pour elle c’était clair. Il s’agissait d’élever des enfants afin qu’ils deviennent des adultes responsables.

Cependant vers la quarantaine, une insatisfaction grandissante se manifeste chez Anne. Ses enfants ont grandi, ils ont moins besoins d’elle, son marie passe beaucoup de temps au travail où il a accepté de grande responsabilités. Anne ne voit plus le sens de sa vie qui lui semblait si clair quinze ans auparavant. C’est à la lecture d’un livre sur le bouddhisme tibétain qu’elle trouve quelques réponses.

Elle entreprend une retraite qui lui fait vivre une expérience spirituelle intense. A partir de ce moment, elle donne un autre sens à sa vie. Elle devient une ardente pratiquante du bouddhisme et tente, au quotidien, de donner du sens à sa vie en pratiquant la compassion plutôt que simplement à travers l’éducation de ses enfants.

Elle finira par comprendre une phrase de Viktor Frankl qu’elle avait lu dans sa jeunesse : << Ce n’est pas le fait d’avoir des enfants qui donne sens à la vie, c’est le fait de vivre ici et maintenant ce pourquoi on est fait, ce à quoi on est appelé. Mettre au monde des enfants comme but de la vie, c’est repousser le problème du sens d’une génération à l’autre. C’est tout. >>

Deuxième exemple : Stéphane

Stéphane, qui avait décidé à l’âge de trente huit ans, quitter l’enseignement pour reprendre un domaine agricole en France, parlait aussi des années durant lesquelles, il avait dû, lui et sa famille, << manger de la vache enragée >>.

Cependant, son choix était fait pour des raisons phylosophiques et éthiques, il désirait cultiver la terre et vivre simplement plus près de la nature. Il n’était pas d’accord pour offrir à ses enfants << la violence urbaine et les jeux vidéo pour tout horizon >> et pour être en harmonie avec leurs options, son épouse et lui même avaient fait << le grand saut >>.

Des histoires comme ça, j’en ai pleins. Quand vous vous trompez de travail, quand vous n’arrivez plus à un moment donné, à trouver du sens à votre vie, posez-vous et demandez-vous ce qui vous rendrait le plus heureux/se.

Donc à toi qui n’est pas épanouie au travail, c’est pas encore trop tard. La décision te revient cwr rien ne vaut cette sensation que l’on ressent quand on trouve le sens de sa vie, sa raison de vivre, sa mission sur terre.

Regardez Brus Jenner par exemple, pendant longtemps il a été malheureux, parcequ’il ne se sentait pas lui même et ne trouvait aucun sens à sa vie. Mais aujourd’hui, il est très heureux et grâce à son expérience, il aide les autres autour de lui. Voilà ce que s’est que d’être heureux, épanouis et utile.

Vous pouvez faire un tour sur les liens ci-dessous, vous y trouverez des astuces éfficaces vous indiquant comment faire pour vous épanouir au travail : https://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Aimer-son-travail

https://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Aimer-son-travail/Articles-et-Dossiers/Ils-aiment-leur-travail

Pourquoi certains sont malheureux/ses à leur travail?

La plus part des personnes sont malheureux/se à leur travail, parcequ’ils n’aiment pas ce qu’ils font, ils éprouvent parfois de la colère quand ils le font, ils s’ennuient même dès fois, ils le font juste pour leur salaire, pour l’argent. Et la conséquence qui résulte de tout ça, c’est qu’ils ne le font pas bien, ce qui peut leur valoir des licenciements et autres. Ils n’éprouvent aucun plaisir, aucune passion pour ce qu’ils font. Ils le font juste par obligation.

Pourquoi devrions-nous aimer notre travail ? Quels avantages pour nous ?

Nous devons aimer le travail que nous faisons parcequ’il contribue à notre épanouissement personnel. On est heureux/se, on se sent utile dans le monde, on trouve enfin sa place, on est comblé/e, on travaille toujours avec le sourire aux lèvres. Travailler devient un plaisir. Et du coup, on le fait bien et on a des résultats de qualités.

Au passage, je vous invite à aller lire mon article sur « Donner du sens à sa vie : Un défi pour chacun de Rosette Poletti et Barbara Dobbs » https://shesabrii.wordpress.com/2019/01/17/donner-du-sens-a-sa-vie-un-defi-pour-chacun-de-rosette-et-barbara-dobbs/ Ça va beaucoup vous aider. Je vous assure.

Que pouvons-nous alors retenir de tout ça? Nous ne devons plus nous préoccuper seulement du fait d’avoir un travail. Nous devons chercher à consacrer notre temps, notre énergie pour des choses qui nous passionnent. Car c’est cela trouver et donner du sens à sa vie.

Si toi, ta passion c’est d’aider les gens comme moi, trouves toi un travail où tu ne ferais que ça. Si ta passion, c’est de créer des tenues, alors travailles dans le domaine de la couture. Au moins les gens vous aimerons pour votre différence et pour l’amour que vous mettez dans ce que vous faites.

N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon article : les cinq dimensions d’une vie reussie et heureuse : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/20/les-cinq-dimensions-dune-vie-reussie-et-heureuse/

Bisou bisou💖

Les cinq dimensions d’une vie réussie et heureuse

Coucou mes loulous, vous allez bien ? Moi je suis en pleine forme. Comme je vous le disais tantôt, beaucoup de paramètres contribuent au bonheur et à la réussite entière d’une personne, nous avons entre autres : la santé physique, la santé mentale, l’équilibre émotionnelle, la vie spirituelle, la santé financière.

La santé physique : elle se traduit par une abscence de maladie( diabète, cancer, maladie cardiovasculaire). La santé physique, c’est avoir une mode de vie responsable avec la pratique des habitudes saines. Et cette dimension mérite d’être entretenue et contrôler.

La santé se traduit par la bonne connaissance de son corps, le bon respect de son mode de fonctionnement, la pratique régulière du sport, l’usage responsable et modéré des produits bio et non toxiques, l’entretien, la beauté, la nutrition et le repos conforme au rythme de son organisme.

La santé physique est un état de bien être complet, physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une abscence de maladie (OMS,2002). Pour être en bonne santé, il faut apprendre à aimer son corps, à l’écouter, à l’entretenir et à le respecter.

La santé mentale : son opposé est la maladie mentale caractérisée par des troubles mentaux ou psychiques. La santé mentale se définit par un état psychologique sain, un équilibre systématique et profonds de toutes les dimensions de la vie d’un homme (morale, spirituelle, émotionnelle).

C’est également l’abscence de démance notoire du comportement normal global dans les rapports avec soi-même et la société.

Que faire alors pour bénéficier d’une bonne santé mentale?

  • Cultiver un état psychologique sain;
  • Apprendre à s’écouter , à reconnaitre ses qualités d’Homme et les valoriser;
  • Apprendre à être authentique et à se faire confiance.

La stabilité émotionnelle : deux forces formidables commandent notre vie : nos attitudes et nos émotions. Ce sont nos émotions qui déterminent nos attitudes. L’intélligence émotionnelle est la puissante forme d’intelligence qui existe. Ceux qui vivent heureux ont tiré profit de leurs émotions.

Pour avoir une bonne stabilité émotionnelle, nous devons :

  • Cultiver un équilibre émotionnel;
  • Apprendre à identifier ses émotions;
  • Faire face à ces propres émotions;
  • Choisir la liberté à la peur;
  • Développer une volonté ferme puissante et décisive pour la sérénité;
  • Agir et passer à l’action;
  • Cultiver le calme interieur .

La vie spirituelle : ce sont les potentialités morales et spirituelles conscientes qui prémunisent contre le déséquilibre et élévent l’homme au sommet de la grandeur et de la perfection.

La liberté financière : voici une liste de comportements que vous devez avoir pour obtenir votre indépendance financière.

  • Avoir plus d’entrées que de sortie;
  • Parler en K ou M d’euros;
  • Moins regarder ses comptes;
  • Faire travailler l’argent au lieu de travailler pour l’argent;
  • Ne pas vendre son temps;
  • Ne pas être affecté par la

crise;

  • Réaliser des oeuvres utiles.

Vous pouvez faire un tour sur le lien ci-dessous qui aborde le même sujet que moi mais sous un angle différent, on ne finit jamais d’apprendre dit-on : https://emotionalmodelcanvas.com/les-5-principes-pour-vivre-une-vie-epanouie-et-enfin-se-sentir-heureux-et-libre/

Alors, j’espère que mon article vous a plus et qu’il vous aidera à atteindre un certain seuil d’épanouissement dans votre vie.

N’oubliez pas de faire un tour sur mon article sur le bonheur : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/15/comment-acceder-au-bonheur/

Bisou bisou💖

Comment accéder au bonheur?

Hello ma team💗, vous allez super bien j’espère. Avant d’aller plus loin, dites moi, qui parmis vous, ici pourra me dire qu’il/qu’elle ne sait jamais poser la question de savoir « comment connaitre le bonheur? » ou  » comment y parvenir un jour?  » Personne je pense.

Être heureux/se et vouloir par la même occasion connaitre le bonheur n’est pas chose compliquée. Tout ne depend que de vous et de ce que vous voulez vraiment.

Le bonheur est avant tout un état d’esprit, une décison, un choix personnel. Atteindre le bonheur est une question de volonté, du désir d’être heureux, d’apprendre à l’être et de conserver cet état durant toute la vie.

Qui sont ceux et celles qui sont heureux/se?

Ceux/celles qui ont des amis : le milieu social vivant et positif est un grand facteur de bonheur. Ceux/celles qui sont isolées, qui ne bénéficient pas de compagnie, font partie des groupes les moins heureux/se.

Ceux/celles qui possèdent le sens de l’humour : la bonne humeur et le rire sont la cause et la conséquence du bonheur.

Ceux/celles qui vivent un mariage heureux : un mariage raté peut devenir un enfer, mais la bonne relation maritale procure du bonheur à ses conjoints.

Ceux/celles qui pratiquent l’altruisme : les niveaux les plus satisfaisants du bonheur se trouvent chez ceux qui participent à l’aide sociale et aux oeuvres humanitaires.

Ceux/celles qui sont engagés dans la foi religieuse : Les fidèles pratiquants atteignent un bonheur plus élevé que ceux qui n’ont pas de croyance religieuse.

Une grande partie du bonheur dépend du desir d’être heureux/se, de la décision consciente et ferme de parvenir à cet état. Martin Seligman, le créateur de la théorie de la détresse appliquée et de la psychologie positive, propose l’équation suivante du bonheur :

Le bonheur = Un héritage + Des circonstances + De la volonté

En effet, une bonne part de notre propension à être heureux nous ai donné par héritage. De nombreux traits de la personnalité, notre humeur, le temperament et la façon de juger les choses se transmettent, en partie, de façon génétique.

Les circonstances aussi conditionnent le bonheur : le lieu où nous grandissons et vivons, les moyens materiels dont nous disposons, notre âge, situation, état civil…toutes ces choses ont quelquechose à avoir avec l’obtention du bonheur.

Mais précisement la volonté et le désir d’être heureux/se, la ferme résolution de ce que je veux est le facteur qui selon , Seligman, a le plus de poids dans l’équation du bonheur.

Si vous voulez vivre heureux, proposez-vous de l’être : << Je veux être heureux/se ! >> . Une fois la décision prise, vous devrez vaincre les multiples barrières qui s’interposeront à votre quête du bonheur. Vous aurez besoin de potentialiser les aspects agréables de votre exsitence et de profiter de ceux-ci.

La fièrté du passé

Beaucoup de troubles et d’altérations de l’esprit de la personnalité et des émotions sont dû à nos expériences vecues dans le passé. De la même manière, une grande part du bien-être et d’un état d’âme positif sont liés à des évènements du passé.

Evitez de vous lamenter sur des faits passés. Ni vous, ni personne ne peux les changer . Servez-vous de vos expériences comme une sorte d’apprentissage. Et pour ce qui est des souvenirs agréables, accumulez-les, revivez-les en parlant à vos proches.

La joie du moment present

<<Profitez de l’ici et maintenant>> dit une des maximes de la psychothérapie.

Pour être heureux/se au présent, apprenez à profiter de la simplicité de l’instant, de votre entourage, des gens, des fleurs, des enfants, des animaux, d’un sourire, de certaines personnes qui gardent le moral.

Si quelqu’un ne vous apporte pas une expérience agréable, ignorez-le et concentrez-vous sur les autres. Passionnez-vous de la lecture de bons livres comme moi😉

L’optimisme pour le futur

Personne ne connait le futur et, par conséquent il est inutile de souffrir pour ce qui n’existe pas. Ce que bien-sûr vous pouvez faire, c’est empêcher de nombreux maux personnels.

Pour éviter une future indésirable :

Tenez les rênes de votre vie avec déterminations :

  • Je ferai tout ce qui est possible pour l’éviter ;
  • Beaucoup y sont parvenus ;
  • Je le peux aussi .

Ne généralisez pas les aspects négatifs et catastrophiques :

  • Rien ne me reussit jamais ;
  • Tous les hommes sont les mêmes ;
  • Je ne me corrigerai jamais ;
  • Personne ne m’apprecie ;

Mais dites plutôt :

  • Je n’ai pas reussi, mais la prochaine fois cela ne m’arrivera pas ;
  • Je dois faire très attention avec certains hommes ;
  • Que puis-je faire pour que les autres m’acceptent et m’aiment?

Vous pouvez également vous référez aux sites ci-dessous pour plus de pepite dans votre vie et enfin accéder à votre bonheur idéal :

https://www.cosmopolitan.fr/,le-bonheur-mode-d-emploi,1907000.asp ou

http://www.upw-anthonyrobbins.com/blog/developpement-personnel/comment-trouver-le-bonheur-en-soi/ ou

https://www.sylvainwealth.com/comment-atteindre-le-bonheur-25-cles-pour-y-arriver.html

Votre vie et les expériences qui y sont attachées peuvent être des sources de bonheur ou de souffrance. Et en fonction de la façon dont vous les jugez, peuvent édifier ou détruire votrre bonheur. Condidérez le passé avec plaisir, le futur avec espoir et décidez vous être heureux(e) dans le présent.

Source: un esprit positif de Juliàn MELGOSA

N’oubliez pas de faire un tour sur sur mon article portant sur le divorce, je vous y ai laissé toutes les astuces nécessaires pour le surmonter : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/14/le-divorce/

Perles de la Sagesse Antique

<< Soyez toujours heureux>> (1 Thessaloniciens 5.16)

Le divorce

Hello la team, vous allez bien ? Je suis très heureuse de vous retrouver sur un nouvel article aujourd’hui. Je voudrais parler de quelquechose qui touche et fait souffrir bon nombre de personne et de famille. Et oui, il s’agit du divorce.

Comme vous le savez j’adore beaucoup lire. Parmis les nombreux livres que j’ai parcouru, il y a celui de Juliàn MELGOSA « Un esprit positif » que j’ai constamment sur moi et qui m’aide au quotidien. J’en avais déjà parlé dans l’un de mes articles.

Les termes et sujets qui y sont développés sont justes géniaux. Dans ce livre, ils ont abordé le divorce et  » les quelques petites choses que j’ai apprise « , je voudrais les partager avec vous espérant que cela puisse vous aider.

Rentrons donc dans le vif du sujet…

Le divorce


Alors, par où commencer ?  Moi j’ai jamais été victime du divorce, je l’ai jamais vécu, encore heureux car mes parents se sont jamais mariés. Par contre j’ai été victime d’une séparation de l’un des menbres de ma famille et je vous jure j’ai été dégoûtée par le mariage. J’en suis arrivée à la conclusion que je voudrais pas me marier. Mais aujourd’hui ça a déjà changé parceque j’ai compris beaucoup de chose et c’est pas parcequ’un proche à moi en est arrivé là que moi aussi je divorcerai un jour.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Divorce

Très fréquemment, les personnes victimes du divorce sont confrontées à pas mal d’émotions  : 

  • La tristesse
  • La colère
  • Le remords
  • Le sentiment d’échec
  • La rage
  • La culpabilité
  • L’insécurité
  • La sensation d’isolement
  • La sous-estimation de soi
  • La perte d’identité

Les habitudes et les comportements subissent aussi des changements. Par exemple, ceux qui subissent les effets du divorce peuvent agir par impulsion (ou s’enfoncer dans l’inactivité), perdre l’appétit (ou manger de manière insatiable), consommer des boissons alcoolisées ou utiliser d’autres substances psycho-actives, mal dormir et courir le risque d’avoir des accidents par manque d’attention et de concentration.

Ces expériences sont typiques face à une perte. Et cela est dû au fait que le divorce, qui est très souvent une libération, et aussi une perte :  du compagnon/compagne, des biens, d’un style de vie en commun, de l’identité, d’argent, d’un réseau d’amitiés, d’une source d’estime de soi, et de projets en commun pour le futur. Les hommes autant que les femmes éprouvent les sentiments  désagréables du divorce.

Le divorce affecte aussi les enfants


Les enfants supportent toujours une partie navrante du divorce de leurs parents. Dans l’immense majorité des cas, l’effet est temporaire( environ deux ans à partir de la séparation), bien que dans certains cas, le divorce puisse laisser des marques pour toute la vie.

Comment l’expliquer aux enfants  ?


À l’exception de ceux de moins de trois ans, les enfants ont droit à une explication adaptée à leur âge. Il ne s’agit pas d’une tâche facile, mais elle doit se faire. Les conseils suivants vous aideront à l’accomplir : 
  • Choisissez un moment de tranquillité.
  • Pensez à ce que vous allez dire.
  • Ne dites pas tout d’une fois.
  • Préparez vous aux questions.

http://www.enfant-encyclopedie.com/divorce-et-separation/selon-experts/consequences-de-la-separation-ou-du-divorce-pour-les-enfants

Comment prévenir le divorce ?


Dans la mesure du possible, il vaut mieux prévenir le divorce en appliquant des remèdes et de la bonne volonté avant que le problème relationnel n’atteigne un niveau impossible à supporter.

-Ne vous inclinez pas devant les conflits  :  face à un conflit, cherchez le dialogue et évitez de parler du problème dans des moments de colère. Au lieu de présenter des problèmes, trouvez des solutions  :

-Alimentez la relation avec des petites attentions amoureuses.

-Partagez la charge familiale :  qu’il s’agisse du travail professionnel, des tâches ménagères ou de prendre soin des enfants, apportez votre aide pour chacune de ces charges.

-Ne croyez pas que votre relation doit être semblable à un compte de fée.

-Ne pas abandonner la relation intime (le rapport sexuel)  :  ne méprisez pas cet aspect et essayez de satisfaire votre compagnon/ compagne.

-Cherchez de l’aide à l’extérieur : quand il n’y a pas de solution apparente aux difficultés, le couple doit chercher l’aide d’une personne impartiale ( conseiller conjugal, psychologue, directeur spirituel ou personne d’expérience et de confiance) qui peut agir comme arbitre et guide pour sauver et fortifier la relation du couple.
    https://www.jerecuperemonex.com/sauver-mon-couple/eviter-le-divorce/


    Comment survivre au divorce ?


    Lorsqu’il n’est pas possible de sauver le mariage, le divorce est une option imparfaite qui requiert un bon degré de résilience. Il vous convient d’appliquer les suggestions suivantes pour affronter le dur chemin du divorce : 

    • Cherchez de l’aide  :  il est très difficile daller de l’avant dans la solitude. Vous avez besoin de chercher une personne très proche avec qui parler et partager vos détresses quotidiennement. Vos enfants ne sont pas une option : ils ne peuvent pas essuyer vos larmes.

    • Tenez les reines de votre vie :  prenez la ferme décision que vous allez diriger votre vie et ne pas la laisser à la merci des circonstances et des sentiments qui vous assaillent.

    • Canalisez vos sentiments  :  les sentiments et les émotions surgissent fréquemment.Vous devez être préparé/e à les diriger correctement.

    • Protégez votre repos :  le sommeil régulier et réparateur est essentiel pour entretenir votre santé mentale.

    • Alimentez vous bien  :  la perte d’appétit est un des symptômes les plus dangereux du stress en rapport avec le divorce.

    • Faites de l’exercice physique :  l’exercice physique qui vous fatigue et qui vous fait transpirer est un remède idéal contre les symptômes dépressifs, qui sont ceux dont souffrent le plus les personnes en instance de divorce.

    • Développez la spiritualité  :  maintenir son esprit en forme est une manière très sage d’agir lorsque votre courage passe par des moments délicats. Priez Dieu, lisez et méditez les pages de la Bible, participez à des rencontres spirituelles avec d’autres personnes.
    https://www.psychologies.com/Couple/Crises-Divorce/Separation/Articles-et-Dossiers/Surmonter-le-traumatisme-du-divorce

    En petit bonus 👇

    La relation avec votre ex-conjoint

    Beaucoup voudraient effacer l’étape précédente et commencer une nouvelle vie, mais cela est impossible  :  les enfants continuent à être les enfants des deux et les responsabilités envers eux peuvent se prolonger pendant des années. Il convient d’accepter la réalité et de vivre une relation cordiale avec votre << ex >>  : 

    • Dialoguez en privé et sur un terrain neutre.
    • Conduisez vous de façon sérieuse , naturelle et correcte.
    • Exprimez les accords par écrit.
    • Souvenez vous que ce sont vos enfants qui souffrent des plus grands dommages.
    • Recherchez quelqu’un qui aide à arbitrer les différences.
    • Soyez fiable et fidèle à vos engagements.

    Si vous êtes en instance de divorce, vous devez comprendre que toutes ces expériences sont normales et qu’elles ne dureront pas toujours. Tous les signes passeront avec un peu de temps, de la patience et le soutien de votre famille et de vos amis.

    Bon voilà mes chers lecteurs, je tiens encore à préciser que tout ce que j’ai eu à donner comme conseils est tiré du livre « Un esprit positif » de Juliàn MELGOSA . Si vous aviez des points d’ombres, laissez les en commentaires et je m’occupe de vous satisfaire.
    Allez bisou bisou💖💖💖💖

    N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article :  Pourquoi je tombe toujours sur les pires mecs ?
    https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/12/pourquoi-je-tombe-toujours-sur-les-pires-mecs/