Je n’aime pas mon travail, que faire?

Coucou, vous allez bien j’espère??? Moi ça va super. Avant de commencer, dites-moi en commentaires si vous êtes épanouis dans vos boulots respectifs.

Dans mon article-ci, je voudrais aborder le côté passionnel du travail parceque je me suis rendue compte que beaucoup travaillent juste pour l’argent, pour pourvoir subvenir à leurs besoins au quotidien.

Mais vous savez il y a de cela quelques semaines, j’étais dans la même situation et puis un jour, j’ai decidé de me consacrer totalement et uniquement à ce que j’aime faire et à ce qui pourra me permettre de donner du sens à ma vie. Plus qu’une révélation, j’en suis très heureuse et épanouie aujourd’hui. C’est jsute incroyable.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je voudrais vous faire part de mon parcours professionnel.

Alors j’ai eu un Bac A2 et une licence en développement communautaire. Comment ai-je opéré le choix d’une telle filière ? Laissez d’abord vous dire que c’est pas moi même qui ai choisi. Et oui!! À la base je voulais faire la diplomatie mais vous savez, de nos jours, les parents priorisent plus le côté argent, du coup, insistent pour que tu fasses une filière qui une fois terminée te permettra de trouver du travail pour bien gagner ta vie.

C’est de cette manière que j’ai laissé la diplomatie pour faire le développement communautaire qui a été choisi par ma mami. Aujourd’hui avec le recul je suis vraiment contente de ce choix parceque c’est un domaine où on apporte de l’aide aux communautés les plus défavorisées et démunies. Toute ma vie, moi je voudrais aider les gens. Donc mine de rien, j’ai eu de la chance parcequ’après tout on a choisi à ma place.

L’autre chose que j’adore faire et pour lequel j’ai également été aussi découragée depuis toute petite, c’est écrire. Écrire c’est ma vie, j’adore ça. Quand j’écris, plus rien n’existe autour de moi.

Depuis toute petite, je disais aux parents que je voulais être écrivain, mais j’ai été découragée plus vite que je l’ai dit. Donc jusqu’à ce que j’ai ma licence, je n’écrivais plus du tout, mais j’étais malheureuse, très malheureuse.

C’est très horrible de ne pas pouvoir faire ce que l’on aime le plus au monde. Alors un jour, j’ai decidé de mettre fin à tout ça et puis bam! J’ai mon propre blog aujourd’hui. Genial n’est-ce pas?

Enfin, je fais actuellement mon master en entreprenariat dans le domaine de l’écologie. Et oui j’ai un réel passion pour la nature également.

Donc si vous m’avez bien suivi, tout ce que je fais aujourdhui, sur le plan professionnel et personnel, sont toutes des choses que j’aime et pour lesquelles j’éprouve de l’amour , de la passion et du plaisir. J’ai déjà essayé de faire des choses que j’aime pas forcément, et sans vous mentir, ça m’ennuie, je me lasse très vite et je finis toujours par abandonner.

Je n’aime pas mon travail, que faire?

C’est une situation pas très commode que je ne souhaite à personne de vivre. Mais malheureusement c’est très courrant aujourd’hui dans notre société. Du coup à un moment donné, certains n’en peuvent plus du tout, parcequ’ils sont pas épanouies, pas heureux/se.

À cause de l’argent, ils se lancent juste dans des domaines d’activités qui n’ont rien à avoir avec leur talent ou leur raison d’être. Ils banalisent totalement le sens de leur vie et leur mission sur terre.

Tu n’aimes pas ton travail, que faire ? Bon bah, je me demande s’il n’est pas encore trop tard ? Mais non je ne pense pas, il est encore tant pour toi, de faire un petit détour, de revenir en arrière, de changer de métier, de travail, d’être heureux/se et épanouis dans ce que tu fais et enfin trouver un sens à ta vie.

Cette partie m’amène à vous donner deux exemples qui m’ont marqué quand je lisais ce magnifique livre : « Donner du sens à sa vie : Un défi pour chacun de Rosette Poletti et Barbara Dobbs ».

Première exemple : Anne

Après une formation de secrétariat , Anne trouve un emploi qui l’a satisfait, puis elle fait la connaissance d’un jeune homme avec qui elle se marie et a deux enfants. Enchantée par son rôle d’épouse et de mère, elle travaille à temps partiel et vit heureuse durant plusieurs années. Le sens de sa vie ? Pour elle c’était clair. Il s’agissait d’élever des enfants afin qu’ils deviennent des adultes responsables.

Cependant vers la quarantaine, une insatisfaction grandissante se manifeste chez Anne. Ses enfants ont grandi, ils ont moins besoins d’elle, son marie passe beaucoup de temps au travail où il a accepté de grande responsabilités. Anne ne voit plus le sens de sa vie qui lui semblait si clair quinze ans auparavant. C’est à la lecture d’un livre sur le bouddhisme tibétain qu’elle trouve quelques réponses.

Elle entreprend une retraite qui lui fait vivre une expérience spirituelle intense. A partir de ce moment, elle donne un autre sens à sa vie. Elle devient une ardente pratiquante du bouddhisme et tente, au quotidien, de donner du sens à sa vie en pratiquant la compassion plutôt que simplement à travers l’éducation de ses enfants.

Elle finira par comprendre une phrase de Viktor Frankl qu’elle avait lu dans sa jeunesse : << Ce n’est pas le fait d’avoir des enfants qui donne sens à la vie, c’est le fait de vivre ici et maintenant ce pourquoi on est fait, ce à quoi on est appelé. Mettre au monde des enfants comme but de la vie, c’est repousser le problème du sens d’une génération à l’autre. C’est tout. >>

Deuxième exemple : Stéphane

Stéphane, qui avait décidé à l’âge de trente huit ans, quitter l’enseignement pour reprendre un domaine agricole en France, parlait aussi des années durant lesquelles, il avait dû, lui et sa famille, << manger de la vache enragée >>.

Cependant, son choix était fait pour des raisons phylosophiques et éthiques, il désirait cultiver la terre et vivre simplement plus près de la nature. Il n’était pas d’accord pour offrir à ses enfants << la violence urbaine et les jeux vidéo pour tout horizon >> et pour être en harmonie avec leurs options, son épouse et lui même avaient fait << le grand saut >>.

Des histoires comme ça, j’en ai pleins. Quand vous vous trompez de travail, quand vous n’arrivez plus à un moment donné, à trouver du sens à votre vie, posez-vous et demandez-vous ce qui vous rendrait le plus heureux/se.

Donc à toi qui n’est pas épanouie au travail, c’est pas encore trop tard. La décision te revient cwr rien ne vaut cette sensation que l’on ressent quand on trouve le sens de sa vie, sa raison de vivre, sa mission sur terre.

Regardez Brus Jenner par exemple, pendant longtemps il a été malheureux, parcequ’il ne se sentait pas lui même et ne trouvait aucun sens à sa vie. Mais aujourd’hui, il est très heureux et grâce à son expérience, il aide les autres autour de lui. Voilà ce que s’est que d’être heureux, épanouis et utile.

Vous pouvez faire un tour sur les liens ci-dessous, vous y trouverez des astuces éfficaces vous indiquant comment faire pour vous épanouir au travail : https://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Aimer-son-travail

https://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Aimer-son-travail/Articles-et-Dossiers/Ils-aiment-leur-travail

Pourquoi certains sont malheureux/ses à leur travail?

La plus part des personnes sont malheureux/se à leur travail, parcequ’ils n’aiment pas ce qu’ils font, ils éprouvent parfois de la colère quand ils le font, ils s’ennuient même dès fois, ils le font juste pour leur salaire, pour l’argent. Et la conséquence qui résulte de tout ça, c’est qu’ils ne le font pas bien, ce qui peut leur valoir des licenciements et autres. Ils n’éprouvent aucun plaisir, aucune passion pour ce qu’ils font. Ils le font juste par obligation.

Pourquoi devrions-nous aimer notre travail ? Quels avantages pour nous ?

Nous devons aimer le travail que nous faisons parcequ’il contribue à notre épanouissement personnel. On est heureux/se, on se sent utile dans le monde, on trouve enfin sa place, on est comblé/e, on travaille toujours avec le sourire aux lèvres. Travailler devient un plaisir. Et du coup, on le fait bien et on a des résultats de qualités.

Au passage, je vous invite à aller lire mon article sur « Donner du sens à sa vie : Un défi pour chacun de Rosette Poletti et Barbara Dobbs » https://shesabrii.wordpress.com/2019/01/17/donner-du-sens-a-sa-vie-un-defi-pour-chacun-de-rosette-et-barbara-dobbs/ Ça va beaucoup vous aider. Je vous assure.

Que pouvons-nous alors retenir de tout ça? Nous ne devons plus nous préoccuper seulement du fait d’avoir un travail. Nous devons chercher à consacrer notre temps, notre énergie pour des choses qui nous passionnent. Car c’est cela trouver et donner du sens à sa vie.

Si toi, ta passion c’est d’aider les gens comme moi, trouves toi un travail où tu ne ferais que ça. Si ta passion, c’est de créer des tenues, alors travailles dans le domaine de la couture. Au moins les gens vous aimerons pour votre différence et pour l’amour que vous mettez dans ce que vous faites.

N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon article : les cinq dimensions d’une vie reussie et heureuse : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/20/les-cinq-dimensions-dune-vie-reussie-et-heureuse/

Bisou bisou💖

Publicités

Les cinq dimensions d’une vie réussie et heureuse

Coucou mes loulous, vous allez bien ? Moi je suis en pleine forme. Comme je vous le disais tantôt, beaucoup de paramètres contribuent au bonheur et à la réussite entière d’une personne, nous avons entre autres : la santé physique, la santé mentale, l’équilibre émotionnelle, la vie spirituelle, la santé financière.

La santé physique : elle se traduit par une abscence de maladie( diabète, cancer, maladie cardiovasculaire). La santé physique, c’est avoir une mode de vie responsable avec la pratique des habitudes saines. Et cette dimension mérite d’être entretenue et contrôler.

La santé se traduit par la bonne connaissance de son corps, le bon respect de son mode de fonctionnement, la pratique régulière du sport, l’usage responsable et modéré des produits bio et non toxiques, l’entretien, la beauté, la nutrition et le repos conforme au rythme de son organisme.

La santé physique est un état de bien être complet, physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une abscence de maladie (OMS,2002). Pour être en bonne santé, il faut apprendre à aimer son corps, à l’écouter, à l’entretenir et à le respecter.

La santé mentale : son opposé est la maladie mentale caractérisée par des troubles mentaux ou psychiques. La santé mentale se définit par un état psychologique sain, un équilibre systématique et profonds de toutes les dimensions de la vie d’un homme (morale, spirituelle, émotionnelle).

C’est également l’abscence de démance notoire du comportement normal global dans les rapports avec soi-même et la société.

Que faire alors pour bénéficier d’une bonne santé mentale?

  • Cultiver un état psychologique sain;
  • Apprendre à s’écouter , à reconnaitre ses qualités d’Homme et les valoriser;
  • Apprendre à être authentique et à se faire confiance.

La stabilité émotionnelle : deux forces formidables commandent notre vie : nos attitudes et nos émotions. Ce sont nos émotions qui déterminent nos attitudes. L’intélligence émotionnelle est la puissante forme d’intelligence qui existe. Ceux qui vivent heureux ont tiré profit de leurs émotions.

Pour avoir une bonne stabilité émotionnelle, nous devons :

  • Cultiver un équilibre émotionnel;
  • Apprendre à identifier ses émotions;
  • Faire face à ces propres émotions;
  • Choisir la liberté à la peur;
  • Développer une volonté ferme puissante et décisive pour la sérénité;
  • Agir et passer à l’action;
  • Cultiver le calme interieur .

La vie spirituelle : ce sont les potentialités morales et spirituelles conscientes qui prémunisent contre le déséquilibre et élévent l’homme au sommet de la grandeur et de la perfection.

La liberté financière : voici une liste de comportements que vous devez avoir pour obtenir votre indépendance financière.

  • Avoir plus d’entrées que de sortie;
  • Parler en K ou M d’euros;
  • Moins regarder ses comptes;
  • Faire travailler l’argent au lieu de travailler pour l’argent;
  • Ne pas vendre son temps;
  • Ne pas être affecté par la

crise;

  • Réaliser des oeuvres utiles.

Vous pouvez faire un tour sur le lien ci-dessous qui aborde le même sujet que moi mais sous un angle différent, on ne finit jamais d’apprendre dit-on : https://emotionalmodelcanvas.com/les-5-principes-pour-vivre-une-vie-epanouie-et-enfin-se-sentir-heureux-et-libre/

Alors, j’espère que mon article vous a plus et qu’il vous aidera à atteindre un certain seuil d’épanouissement dans votre vie.

N’oubliez pas de faire un tour sur mon article sur le bonheur : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/15/comment-acceder-au-bonheur/

Bisou bisou💖

Comment accéder au bonheur?

Hello ma team💗, vous allez super bien j’espère. Avant d’aller plus loin, dites moi, qui parmis vous, ici pourra me dire qu’il/qu’elle ne sait jamais poser la question de savoir « comment connaitre le bonheur? » ou  » comment y parvenir un jour?  » Personne je pense.

Être heureux/se et vouloir par la même occasion connaitre le bonheur n’est pas chose compliquée. Tout ne depend que de vous et de ce que vous voulez vraiment.

Le bonheur est avant tout un état d’esprit, une décison, un choix personnel. Atteindre le bonheur est une question de volonté, du désir d’être heureux, d’apprendre à l’être et de conserver cet état durant toute la vie.

Qui sont ceux et celles qui sont heureux/se?

Ceux/celles qui ont des amis : le milieu social vivant et positif est un grand facteur de bonheur. Ceux/celles qui sont isolées, qui ne bénéficient pas de compagnie, font partie des groupes les moins heureux/se.

Ceux/celles qui possèdent le sens de l’humour : la bonne humeur et le rire sont la cause et la conséquence du bonheur.

Ceux/celles qui vivent un mariage heureux : un mariage raté peut devenir un enfer, mais la bonne relation maritale procure du bonheur à ses conjoints.

Ceux/celles qui pratiquent l’altruisme : les niveaux les plus satisfaisants du bonheur se trouvent chez ceux qui participent à l’aide sociale et aux oeuvres humanitaires.

Ceux/celles qui sont engagés dans la foi religieuse : Les fidèles pratiquants atteignent un bonheur plus élevé que ceux qui n’ont pas de croyance religieuse.

Une grande partie du bonheur dépend du desir d’être heureux/se, de la décision consciente et ferme de parvenir à cet état. Martin Seligman, le créateur de la théorie de la détresse appliquée et de la psychologie positive, propose l’équation suivante du bonheur :

Le bonheur = Un héritage + Des circonstances + De la volonté

En effet, une bonne part de notre propension à être heureux nous ai donné par héritage. De nombreux traits de la personnalité, notre humeur, le temperament et la façon de juger les choses se transmettent, en partie, de façon génétique.

Les circonstances aussi conditionnent le bonheur : le lieu où nous grandissons et vivons, les moyens materiels dont nous disposons, notre âge, situation, état civil…toutes ces choses ont quelquechose à avoir avec l’obtention du bonheur.

Mais précisement la volonté et le désir d’être heureux/se, la ferme résolution de ce que je veux est le facteur qui selon , Seligman, a le plus de poids dans l’équation du bonheur.

Si vous voulez vivre heureux, proposez-vous de l’être : << Je veux être heureux/se ! >> . Une fois la décision prise, vous devrez vaincre les multiples barrières qui s’interposeront à votre quête du bonheur. Vous aurez besoin de potentialiser les aspects agréables de votre exsitence et de profiter de ceux-ci.

La fièrté du passé

Beaucoup de troubles et d’altérations de l’esprit de la personnalité et des émotions sont dû à nos expériences vecues dans le passé. De la même manière, une grande part du bien-être et d’un état d’âme positif sont liés à des évènements du passé.

Evitez de vous lamenter sur des faits passés. Ni vous, ni personne ne peux les changer . Servez-vous de vos expériences comme une sorte d’apprentissage. Et pour ce qui est des souvenirs agréables, accumulez-les, revivez-les en parlant à vos proches.

La joie du moment present

<<Profitez de l’ici et maintenant>> dit une des maximes de la psychothérapie.

Pour être heureux/se au présent, apprenez à profiter de la simplicité de l’instant, de votre entourage, des gens, des fleurs, des enfants, des animaux, d’un sourire, de certaines personnes qui gardent le moral.

Si quelqu’un ne vous apporte pas une expérience agréable, ignorez-le et concentrez-vous sur les autres. Passionnez-vous de la lecture de bons livres comme moi😉

L’optimisme pour le futur

Personne ne connait le futur et, par conséquent il est inutile de souffrir pour ce qui n’existe pas. Ce que bien-sûr vous pouvez faire, c’est empêcher de nombreux maux personnels.

Pour éviter une future indésirable :

Tenez les rênes de votre vie avec déterminations :

  • Je ferai tout ce qui est possible pour l’éviter ;
  • Beaucoup y sont parvenus ;
  • Je le peux aussi .

Ne généralisez pas les aspects négatifs et catastrophiques :

  • Rien ne me reussit jamais ;
  • Tous les hommes sont les mêmes ;
  • Je ne me corrigerai jamais ;
  • Personne ne m’apprecie ;

Mais dites plutôt :

  • Je n’ai pas reussi, mais la prochaine fois cela ne m’arrivera pas ;
  • Je dois faire très attention avec certains hommes ;
  • Que puis-je faire pour que les autres m’acceptent et m’aiment?

Vous pouvez également vous référez aux sites ci-dessous pour plus de pepite dans votre vie et enfin accéder à votre bonheur idéal :

https://www.cosmopolitan.fr/,le-bonheur-mode-d-emploi,1907000.asp ou

http://www.upw-anthonyrobbins.com/blog/developpement-personnel/comment-trouver-le-bonheur-en-soi/ ou

https://www.sylvainwealth.com/comment-atteindre-le-bonheur-25-cles-pour-y-arriver.html

Votre vie et les expériences qui y sont attachées peuvent être des sources de bonheur ou de souffrance. Et en fonction de la façon dont vous les jugez, peuvent édifier ou détruire votrre bonheur. Condidérez le passé avec plaisir, le futur avec espoir et décidez vous être heureux(e) dans le présent.

Source: un esprit positif de Juliàn MELGOSA

N’oubliez pas de faire un tour sur sur mon article portant sur le divorce, je vous y ai laissé toutes les astuces nécessaires pour le surmonter : https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/14/le-divorce/

Perles de la Sagesse Antique

<< Soyez toujours heureux>> (1 Thessaloniciens 5.16)

Le divorce

Hello la team, vous allez bien ? Je suis très heureuse de vous retrouver sur un nouvel article aujourd’hui. Je voudrais parler de quelquechose qui touche et fait souffrir bon nombre de personne et de famille. Et oui, il s’agit du divorce.

Comme vous le savez j’adore beaucoup lire. Parmis les nombreux livres que j’ai parcouru, il y a celui de Juliàn MELGOSA « Un esprit positif » que j’ai constamment sur moi et qui m’aide au quotidien. J’en avais déjà parlé dans l’un de mes articles.

Les termes et sujets qui y sont développés sont justes géniaux. Dans ce livre, ils ont abordé le divorce et  » les quelques petites choses que j’ai apprise « , je voudrais les partager avec vous espérant que cela puisse vous aider.

Rentrons donc dans le vif du sujet…

Le divorce


Alors, par où commencer ?  Moi j’ai jamais été victime du divorce, je l’ai jamais vécu, encore heureux car mes parents se sont jamais mariés. Par contre j’ai été victime d’une séparation de l’un des menbres de ma famille et je vous jure j’ai été dégoûtée par le mariage. J’en suis arrivée à la conclusion que je voudrais pas me marier. Mais aujourd’hui ça a déjà changé parceque j’ai compris beaucoup de chose et c’est pas parcequ’un proche à moi en est arrivé là que moi aussi je divorcerai un jour.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Divorce

Très fréquemment, les personnes victimes du divorce sont confrontées à pas mal d’émotions  : 

  • La tristesse
  • La colère
  • Le remords
  • Le sentiment d’échec
  • La rage
  • La culpabilité
  • L’insécurité
  • La sensation d’isolement
  • La sous-estimation de soi
  • La perte d’identité

Les habitudes et les comportements subissent aussi des changements. Par exemple, ceux qui subissent les effets du divorce peuvent agir par impulsion (ou s’enfoncer dans l’inactivité), perdre l’appétit (ou manger de manière insatiable), consommer des boissons alcoolisées ou utiliser d’autres substances psycho-actives, mal dormir et courir le risque d’avoir des accidents par manque d’attention et de concentration.

Ces expériences sont typiques face à une perte. Et cela est dû au fait que le divorce, qui est très souvent une libération, et aussi une perte :  du compagnon/compagne, des biens, d’un style de vie en commun, de l’identité, d’argent, d’un réseau d’amitiés, d’une source d’estime de soi, et de projets en commun pour le futur. Les hommes autant que les femmes éprouvent les sentiments  désagréables du divorce.

Le divorce affecte aussi les enfants


Les enfants supportent toujours une partie navrante du divorce de leurs parents. Dans l’immense majorité des cas, l’effet est temporaire( environ deux ans à partir de la séparation), bien que dans certains cas, le divorce puisse laisser des marques pour toute la vie.

Comment l’expliquer aux enfants  ?


À l’exception de ceux de moins de trois ans, les enfants ont droit à une explication adaptée à leur âge. Il ne s’agit pas d’une tâche facile, mais elle doit se faire. Les conseils suivants vous aideront à l’accomplir : 
  • Choisissez un moment de tranquillité.
  • Pensez à ce que vous allez dire.
  • Ne dites pas tout d’une fois.
  • Préparez vous aux questions.

http://www.enfant-encyclopedie.com/divorce-et-separation/selon-experts/consequences-de-la-separation-ou-du-divorce-pour-les-enfants

Comment prévenir le divorce ?


Dans la mesure du possible, il vaut mieux prévenir le divorce en appliquant des remèdes et de la bonne volonté avant que le problème relationnel n’atteigne un niveau impossible à supporter.

-Ne vous inclinez pas devant les conflits  :  face à un conflit, cherchez le dialogue et évitez de parler du problème dans des moments de colère. Au lieu de présenter des problèmes, trouvez des solutions  :

-Alimentez la relation avec des petites attentions amoureuses.

-Partagez la charge familiale :  qu’il s’agisse du travail professionnel, des tâches ménagères ou de prendre soin des enfants, apportez votre aide pour chacune de ces charges.

-Ne croyez pas que votre relation doit être semblable à un compte de fée.

-Ne pas abandonner la relation intime (le rapport sexuel)  :  ne méprisez pas cet aspect et essayez de satisfaire votre compagnon/ compagne.

-Cherchez de l’aide à l’extérieur : quand il n’y a pas de solution apparente aux difficultés, le couple doit chercher l’aide d’une personne impartiale ( conseiller conjugal, psychologue, directeur spirituel ou personne d’expérience et de confiance) qui peut agir comme arbitre et guide pour sauver et fortifier la relation du couple.
    https://www.jerecuperemonex.com/sauver-mon-couple/eviter-le-divorce/


    Comment survivre au divorce ?


    Lorsqu’il n’est pas possible de sauver le mariage, le divorce est une option imparfaite qui requiert un bon degré de résilience. Il vous convient d’appliquer les suggestions suivantes pour affronter le dur chemin du divorce : 

    • Cherchez de l’aide  :  il est très difficile daller de l’avant dans la solitude. Vous avez besoin de chercher une personne très proche avec qui parler et partager vos détresses quotidiennement. Vos enfants ne sont pas une option : ils ne peuvent pas essuyer vos larmes.

    • Tenez les reines de votre vie :  prenez la ferme décision que vous allez diriger votre vie et ne pas la laisser à la merci des circonstances et des sentiments qui vous assaillent.

    • Canalisez vos sentiments  :  les sentiments et les émotions surgissent fréquemment.Vous devez être préparé/e à les diriger correctement.

    • Protégez votre repos :  le sommeil régulier et réparateur est essentiel pour entretenir votre santé mentale.

    • Alimentez vous bien  :  la perte d’appétit est un des symptômes les plus dangereux du stress en rapport avec le divorce.

    • Faites de l’exercice physique :  l’exercice physique qui vous fatigue et qui vous fait transpirer est un remède idéal contre les symptômes dépressifs, qui sont ceux dont souffrent le plus les personnes en instance de divorce.

    • Développez la spiritualité  :  maintenir son esprit en forme est une manière très sage d’agir lorsque votre courage passe par des moments délicats. Priez Dieu, lisez et méditez les pages de la Bible, participez à des rencontres spirituelles avec d’autres personnes.
    https://www.psychologies.com/Couple/Crises-Divorce/Separation/Articles-et-Dossiers/Surmonter-le-traumatisme-du-divorce

    En petit bonus 👇

    La relation avec votre ex-conjoint

    Beaucoup voudraient effacer l’étape précédente et commencer une nouvelle vie, mais cela est impossible  :  les enfants continuent à être les enfants des deux et les responsabilités envers eux peuvent se prolonger pendant des années. Il convient d’accepter la réalité et de vivre une relation cordiale avec votre << ex >>  : 

    • Dialoguez en privé et sur un terrain neutre.
    • Conduisez vous de façon sérieuse , naturelle et correcte.
    • Exprimez les accords par écrit.
    • Souvenez vous que ce sont vos enfants qui souffrent des plus grands dommages.
    • Recherchez quelqu’un qui aide à arbitrer les différences.
    • Soyez fiable et fidèle à vos engagements.

    Si vous êtes en instance de divorce, vous devez comprendre que toutes ces expériences sont normales et qu’elles ne dureront pas toujours. Tous les signes passeront avec un peu de temps, de la patience et le soutien de votre famille et de vos amis.

    Bon voilà mes chers lecteurs, je tiens encore à préciser que tout ce que j’ai eu à donner comme conseils est tiré du livre « Un esprit positif » de Juliàn MELGOSA . Si vous aviez des points d’ombres, laissez les en commentaires et je m’occupe de vous satisfaire.
    Allez bisou bisou💖💖💖💖

    N’oubliez pas de faire un tour sur mon dernier article :  Pourquoi je tombe toujours sur les pires mecs ?
    https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/12/pourquoi-je-tombe-toujours-sur-les-pires-mecs/

    Pourquoi je tombe toujours sur les pires mecs?

    Hello la team…j’espère que vous allez bien…Alors, aujourd’hui j’aborde un sujet qui j’en suis sûr a déjà affecté plus d’une parmis vous. Les mecs, les relations amoureuses, n’ont pas toujours été chose facile pour nous les filles.

    Et très souvent ça se termine par :  » pourquoi je tombe toujours sur des connards moi? Pourquoi cela n’arrive qu’à moi seule? Pourquoi je ne peux pas me trouver un mec bien pour une fois?  » etc

    Pourquoi je tombe toujours sur les pires mecs?


    Moi j’ai juste envie de repondre ceci : nous faisons trop de mauvais choix, nous nous attardons trop sur le physique alors qu’il ne compte que pour trente pourcent.

    Nous priorisons plus le physique à la personnalité: une erreur que beaucoup de nana commettent, le physique oui mais c’est pas si important à mon avis.

    On a des gars biens, qui veulent de nous et qui sont prêt à tout pour nous, mais on préfère se mettre avec quelq’un qui n’en a strictement rien à faire de notre gueule.

    Et pourquoi priorisons nous moins le gentil mec selon vous? Peut être parcequ’il a une salle tronche ou qu’il a un style vestimentaire chelou, qu’il ne soit pas à la mode ou encore parcequ’il n’a pas de voiture…et que sais je encore?

    Nous passons tout notre temps à nous plaindre alors que nous sommes la cause de nos propres souffrances.

    Vous savez les hommes sont prêts à tout pour avoir ce qu’ils veulent, ils sont capables de faire dix ans avec toi, de se marier, rien que pour leur satisfaction personelle et après quand il se lasse, il t’envoie balader.

    L’erreur que nous commettons très souvent :


    on s’emballe très vite dans les relations, on prends pas le temps de bien se connaître et puis après trois, six mois de relations, tout change, on laisse tomber le filtre, le masque que l’on avait au début pour plaire et vive les disputes! Les incompréhensions! Et j’en passe…

    C’est pourquoi il est très important de bien connaître son partenaire avant de se lancer dans une aventure avec lui. C’est vrai que certains cachent bien leur jeux et c’est après six ans de relations qu’ils te montrent leur vrai visage. Ce sont des situations que nous ne pouvons pas toujours éviter mais au moins toi tu as fait les choses bien quitte à t’être trompé une fois de plus.

    Quels sont les critères sur lesquels nos choix de conjoints devraient normalement se baser ?

    Je vous dirai tout simplement de donner moins d’importance au physique et au matériel et de valoriser plus la personnalité, le coeur de la personne.
    Cependant soyez quand même prudente. Un homme démeurre homme.

    Le mec que vous choisissez doit être respectueux, il doit avoir un bon fond, il doit être honnête, il doit savoir ce qu’il veut dans la vie et connaitre ses priorités. Prenez le temps de bien étudier votre partenaire…

    Faites des projections sur de long termes :

    -Est-ce que je peux me marier avec ce genre de personne?

    -Est-ce qu’il pourra bien
    s’occuper de nos enfants s’il arrivait que je voyage?

    -Est-il assez responsable?

    -Respectes-il sa mère?

    -Me respecte t-il? Voilà autant de questions que vous devez vous posé. Car comme on le dit très souvent, l’habitude est une seconde nature.

    Je vous conseille de faire un tour sur le site ci-dessous, le sujet y est abordé d’une autre manière que j’ai beaucoup apprécié :
    https://www.femmeactuelle.fr/amour/couple/je-tombe-toujours-sur-des-connards-26605

    Donc mes chéries, je pense que si vous suivez minitueusement mes conseils, vous n’allez plus ramer  en amour et vous vivrez une vie pleine et tranquille.

    N’oubliez surtout pas d’aller faire un tour sur mon dernier article portant sur  » comment préparer sa mort? « , j’y ai développé pas mal d’astuce qui pourrons vous aider :
    https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/11/comment-preparer-sa-mort/

    Bisou Bisou

    Comment préparer sa mort ?

    Salut à tous, j’espère que vous allez super bien. Alors aujourd’hui, je veux aborder un sujet qui nous a déjà affecté au moins une fois dans notre vie et qui continuera toujours de nous affecter : Il s’agit de la mort.

    Oui je sais, certains préfèrent ne pas y penser, éviter le sujet parce qu’il est très déségréable. Mais un dialogue pondédéré sur la mort peut en aider beaucoup à l’affronter.

    La mort est imprévisible. Elle ne viendra jamais te voir pour te dire:  » cc ça va ? Demain matin à 6h je viendrai te chercher, alors prépares toi en conséquences «  . J’ai raison ou pas ? Donc de ce fait, il nous serait primordial et très avantageux de l’a préparer de telle manière qu’une fois là, qu’on ne soit plus surpris(se), que nos proches ne le soient pas non plus.

    Mais quand je dis qu’il faut préparer sa mort, c’est sur plusieurs points et à divers niveaux :

    -Le plan psychologique : et oui mes chers amis, il est très important d’accepter la mort et de la faire partir de notre vie. Nous devons être prêt mentalement et se dire que la mort est normale.

    -Le plan financier : une mort , un décès, c’est beaucoup de dépenses pour la famille éplorée, surtout chez moi ici en Afrique( j’écrirai bientôt un autre article sur le sujet). Alors, il serait super intelligent de vivre de façon raisonnable, de ne pas dépenser tout son argent dans les futilités (boîtes de nuits, femmes etc). Moi je vous conseillerai même de prévoir votre cercueil, votre tombe en avance. Vous faciliterez ainsi la tâche à vos proches.

    -Le plan spirituel : cultivez l’espérance dans l’au-delà. La croyance en l’au-delà apparaît dans de de nombreuses études comme un facteur bienfaisant pour affronter la mort avec confiance. Croire dans le salut éternel et savoir qu’il esr accessible à ntous par la grâce divine est un antidote contte la désespérance face à la mort.

    Mise à part ça, il y a pleins d’autres points sur lesquels nous devons également nous questionner :

    • comment et quel notaire choisir ?
    • Que deviendra mon corps ?
    • Voudrais-je juste l’enterré ?
    • Voudrais-je en faire des dons d’organes ?
    • Voudrais-je le laissé à la science ?
    • A quel endroit voudrais-je être inhumé ?
    • Après ma mort, voudrais-je être enterré automatiquement?  etc
    Pour plus de précisions, veuillez vous rendre sur les liens ci dessous :  https://remerciementdeces.fr/blog/comment-preparer-mort/     ou    https://www.dansnoscoeurs.fr/articles/preparer-mort-assurance

    J’espère que mon article vous a plus et vous a également permis de percevoir la mort autrement. Et que desormais vous veillerai à l’a préparer avant qu’elle ne vienne vous emporter.

    Perles de la Sagesse Antique << Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien […], puisque leur mémoire est oubliée. >> (Ecclésiaste 9.5)

    N’oubliez pas d’aller faire un tour sur mon dernier article portant sur le freelance et l’entreprenariat https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/10/entrepreneur-vs-freelance/


    Allez bisou bisou💗


    Entrepreneur vs Freelance

    Coucou à tous, j’espère que vous allez super bien. Alors, dans ma publication d’aujourdhui, je vous propose un article sur le freelance et l’entreprenariat de croissance.

    Freelance: Qu’est-ce que c’est?

    Travailler en freelance signifie travailler en tant qu’indépendant. On parle de statut de travailleur indépendant (ou autonome) lorsqu’une personne physique est à la fois un entrepreneur, un propriétaire et son propre employé.

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Travailleur_indépendant

    Alors, le freelance, est toute personne qui préfère travailler seule sans faire recour à des aides exterieurs pour accomplir ses missions. Il est son propre patron et est très indépendant.

    Mais moi je pense qu’un tel choix ne peut être sans conséquences (positives er négatives). C’est ce qui m’amène à vous parler des avantages et des inconvenients du freelance dans les lignes à suivre.

    Avantages et inconvénients du freelance

    Avantages

    Les travailleurs indépendants apprécient généralement un plus large choix de missions que dans un emploi régulier, et ont presque toujours bien plus de libertés quant à leurs horaires de travail :

    • Il bénéficie d’une grande autonomie dans son travail.
    • Il peut choisir ses horaires de travail, ainsi que la quantité de missions qu’il souahite réaliser.

    Si quelqu’un n’est pas freelance par choix, l’expérience permet néanmoins de s’ouvrir à de nouvelles compétences et de se créer un réseau de contacts, avec éventuellement l’espoir d’être embauché à plein temps par l’un d’entre eux.

    Le défi majeur du travail en freelance est le fait d’être seul à gérer les différentes fonctions d’une activité commerciale.

    Inconvenients

    Le principal inconvénient est l’incertitude du travail et donc du revenu, avec en plus l’absence dans certains pays de sécurité sociale et de retraite , surtout dans les pays en développement, à moins que le travailleur indépendant ne soit client d’une caisse de retraite et d’autres services de sécurité sociale. Ces dépenses peuvent représenter de 20 à 40 % du revenu net.

    En France, le travailleur indépendant a pour obligation de cotiser pour l’ensemble des cotisations à une caisse d’assurance-maladie et de retraite, c’est-à-dire à la fois les cotisations employeur et les cotisations d’employé.

    • Les horaires de travail peuvent être plus longs que ceux des employés et des ouvriers, si le travailleur indépendant facture au forfait ou au résultat et non à l’heure effective.
    • En cas d’accident du travail, d’arrêt maladie ou de maladie professionnelle il peut être difficile de faire valoir ses droits résultant de ses cotisations (en France versées au RSI ).
    • Le freelancer doit pouvoir gérer sa production, contrats légaux, marketing, vente, finances, comptabilité, etc. sans nécessairement être qualifié dans tous ces domaines.

    Il est bien entendu posible de faire appel à une aide extérieure, par exemple à un juriste pour la rédaction des contrats, ou à un comptable certifié pour gérer la comptabilité. Toutefois, l’entrepreneur freelance devra assumer le coût engendré par de telles prestations de service.

    • Un freelancer peut éventuellement venir et manquer un travail, et donc il rentre chez lui sans argent.
    • La rémunération des missions peut aussi être définie au cas par cas, en accord avec chaque client. Ainsi, le revenu d’un travailleur freelance est très variable.

    Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site ci-dessous : https://debitoor.fr/termes-comptables/freelance

    Alors, maintenant que je vous ai bien éclairer sur les conséquences du freelance, découvrons ensemble ce qui le differencie d’un entrepreneur.

    Freelance vs entrepreneur

    Il est très difficile d’être à la fois freelance et entrepreneur. On peut avoir des vies différentes, mais il est difficile de les avoir en même temps. L’état d’esprit nécessaire est radicalement différent.

    Prenons le management en exemple. L’excellent freelance est avant tout quelqu’un qui se connaît par coeur, et pratique l’introspection.
    C’est ce qui lui permet de choisir les meilleures missions, celles qui lui correspondent le mieux.

    Le bon entrepreneur doit recruter et exceller dans cette tâche. Il doit connaitre les autres, les motiver, les comprendre : il doit être moins centré sur lui, mais plus sur les autres. Il doit créer de la lumière collective, là où la vie de freelance peut être assimilé à celle d’un chercher d’or solitaire au fin fond d’une grotte en Amérique du Sud.

    Très souvent, un freelance traverse une crise existentielle après quelques années.
    Comment faire pour ne plus être dépendant de mon volume horaire ? Comment aider plus de personnes sans arrêter de dormir ? C’est à ce moment-là qu’il faut réfléchir aux outils, à l’automatisation et aux systèmes.

    Il est plus efficace pour un freelance d’augmenter sa productivité horaire, que de déléguer une mission.

    Vous avez compris la nuance alors? Le freelance, cest cette personne qui décide de travailler tout seul sans se soucier de l’avenir de sa boite, il est à la fois un patron et emplyé tandis que l’entrepreneur c’est celui qui ne travaille pas tout seul et qui se soucie du succès et de la réussite de son entreprise.

    Pour plus de précisions, veuillez vous rendre sur le site ci-dessous :

    Un freelance n’est pas un entrepreneur.

    Noubliez pas d’aller jeter un coup d’oeil à mon article sur les opportunités que nous offrent les TIC de nos jours :

    https://shesabrii.wordpress.com/2019/04/08/les-tic-lun-des-meilleurs-moyens-efficaces-pour-se-faire-de-largent-aujourdhui💰/

    J’espère que mon article vous a plus et qu’aujourdhui vous connaissez enfin la différence entre un entrepreneur et un freelance. Certes ils ont des points communs c’est à dire qu’ils sont tous deux dans l’entreprenariat mais ne travaillent pas de la même manière.

    Du coup, dites moi, êtes-vous freelance ou entrepreneur ? Sentez-vous une tension entre ces deux activités ? Discutons-en dans les commentaires.

    Mondukpè